Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Sortie à risques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Sortie à risques le Sam 11 Déc 2010 - 13:05

Kuro


Kuro se tenait à la barre dans la rame du metro de Tokyo qui filait vers sa destination en ce samedi après-midi. Elle avait rendez-vous dans le quartier d’Harajuku avec deux de ses amies pour faire les boutiques. Elle n’était pas franchement enthousiaste au début, mais ses deux camarades avaient grandement insisté pour qu’elle les accompagne dans leurs achats. La jeune fille ne se faisait pas d’illusions quant aux raisons de cette insistance, alors qu’elle n’était pas tellement proche de ses camarades de classe : ils savaient que ses parents avaient les moyens. Kuro elle-même avait sa propre carte de crédit malgré ses 15 ans tout frais, et ce n’était pas comme si ses parents surveillaient ses dépenses. Ses prétendues amies en profiteraient certainement pour essayer de lui grappiller un peu.

(Si elles pensent que je vais leur payer quelque chose… elles se mettent le doigt dans l’œil, et jusqu’à se tripoter le cerveau, là…)

Ah ! Voilà la bonne station. Kuro sorti de la rame et remonta vers la lumière du jour, en cherchant des yeux les deux filles. C’est vrai qu’elle était un peu en avance, la ponctualité étant chez elle une affaire sérieuse, certainement héritée de ses parents. Elle en profita pour observer les gens qui passaient : une grande majorité des jeunes habillés rock ou des cosplayers… On était le week-end, en même temps. La jeune fille faisait un peu tache dans cette foule colorée, avec son tee-shirt noir délavé, son jean gris sale et ses rangers à moitié pourries… mais c’était plus confortable à porter, une fois que les vêtements étaient assouplis, même s’ils étaient moches… Enfin, de toute façon Kuro s’en fichait complètement de ce que les autres pouvaient penser, ce n’était pas leur problème après tout, non ?
Elle regarda sa montre après être sortie de ses réflexions. Soit les filles étaient en retard, soit elles lui avaient posé un lapin, ce qui paraissait un peu gros quand même.

(Elles ont intérêt à se dépêcher… Si elles ne sont pas là dans 10 minutes, je dégage…)


Elle aperçu soudain un grand mec avec une crête pas possible sur la tête, qui la fixait.

(Qu’est-ce qu’il me veut, lui ?)


Il s’approcha de Kuro en souriant et déclara :

"Tu es perdue, petite ?"


(Petite, petite… Il peut se le foutre là où je pense ses petite... Et puis il est pas tellement vieux, lui…)

Elle lui répondit d’un ton cassant :

"Non, si ça vous intéresse vraiment, j’attends des amies, mais ça ne vous regarde pas…"

Le grand rigola, et Kuro s’aperçu qu’il n’était pas tout seul, trois autres types du même gabarit, c'est-à-dire une ou deux têtes de plus qu’elle, et des cheveux pas possibles, étaient restés en retrait, et maintenant s’avançaient vers elle. La jeune fille fronça les sourcils.

(Aww… Je crois que je suis dans la merdeuh…)

Mais avant qu’ils aient pu dire quoi que ce soit, un autre groupe de types pas nets s’approcha, l’un d’entre eux interpellant celui à crête :

"Hey toi ! On embète pas les jeunes filles !"

(La jeune fille t’emmerde toi aussi… Elle peut se débrouiller toute seule…)

Le mec à crête n’avait pas l’air franchement ravi, il laissa Kuro et se tourna vers celui qui l’avait interpellé :

"Et ça te pose un problème à toi ?"

"Ouais…"


Le crêté leva le poing pour frapper l’autre, et les deux bandes se jetèrent l’une sur l’autre dans un chaos indescriptible. Kuro se dit qu’il était temps pour elle de disparaître, mais pour ça, elle allait devoir traverser la bagarre. Elle prit son courage à deux mains et se jeta dans la mêlée en courant.
Elle senti alors une main la saisir au col : c’était encore ce mec à crête, et il avait l’air vraiment furax !

(Aïe… Je suis morte, là…)

En voyant le poing qui allait s’abattre sur elle, la jeune fille ferma les yeux en se préparant à recevoir le coup… mais rien ne vint. Elle ouvrit les yeux une fraction de seconde plus tard, pour s’apercevoir que le type l’avait manqué, ce qui lui avait semblé impossible vu comment il l’avait attrapé.
Une Lueur d’incrédulité passa dans les yeux du gars, qui lâcha Kuro sur le coup. Celle-ci prit alors ses jambes à son cou, s’échappa de la mêlée et tourna au coin d’une rue plus calme.
Là, elle s’adossa contre le mur en soufflant, se demandant encore comment elle avait pu éviter le coup de poing comme ça. Après avoir repris son souffle, elle s’aperçut que son tee-shirt était déchiré au niveau du col.

(Là c’est sûr… il est bon pour la poubelle… mais c’est rien à côté de ce à quoi ma tête aurait ressemblé si…)

Spoiler:
Camp demandé : Odin

2 Re: Sortie à risques le Sam 11 Déc 2010 - 22:11

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Avec leur chef s'enfuyant, le reste de la bande du crêté ne fit pas long feu et finit par se tailler. L'autre bande finit par se tirer aussi laissant kuro seule avec son t-shirt déchiré mais non sans que le type ayant parlé lui lance une regard à la « what the... ».

Enfin, seule elle ne le resta pas longtemps. En effet, une de ces amies sortit de derrière l'un des murets du métro où elle s'était planquée en voyant les deux bandes s'embrouiller... Son téléphone était dans sa main... Elle avait dû tout filmer ou prendre des photos au lieux d'aider son amie ! Et on appelle ça une amie, la bagarre allait bientôt tourner librement sur Youtube... Elle était blême mais elle s'avança vers Kuro... C'était Sakura, l'une des petites chieuses qui l'avait forcé à bouger et à se mettre dans les ennuis pour des stupides fringues... Sa main tremblotait quand elle montra le téléphone, en mode lecture de vidéo...

« Je... Tu... Tu lui as... fait quoi à ce type ? »

La vidéo montrait Kuro, se recroquevillant sur elle même alors qu'elle était attrapée et soudain, alors que le poings devait la frapper, un intense flash de lumière argentée avait jailli de la gamine... C'est cela qui apparemment avait fait flipper le crêté... Sakura regardait kuro avec une tête de poisson rouge, ne comprenant rien à ce qu'elle avait filmé quand soudain, un énorme corbeau posé sur une branche nue d'un cerisier japonais se fit entendre... Son croassement fit sursauter la pauvre kuro dont les mésaventures de la journée commençaient à s'enchaîner. L'animal semblait avoir dit un mot tant son cri avait été étrangement modulé...

(((KU... Rooo... )))

Des petits yeux noirs la fixait.

(((Ku... ROOoo )))

L'animal ne tournait pas la tête, ne clignait pas des yeux... Sakura ne semblait rien avoir remarqué...

3 Re: Sortie à risques le Sam 11 Déc 2010 - 22:52

Kuro


Kuro ne vit pas sa camarade arriver tout de suite, trop occupée à se demander ce qu’il s’était passé. Elle leva les yeux sur une Sakura avec des yeux exorbités et un téléphone portable avec un autocollant Pucca à coté de l’écran. Mais le pire, bien pire que le petit personnage tout rond sur le téléphone, était que la vidéo représentait ce qu’il venait de se passer il y avait à peine deux minutes !

"Je... Tu... Tu lui as... fait quoi à ce type ?"


La jeune fille se contempla avec horreur sur la vidéo, vit l’éclair lumineux impressionner son tortionnaire et se vit elle-même courir se cacher plus loin. Elle détacha ensuite le regard de l’appareil et regarda sa camarade. Elle commença franchement à s’énerver, c’était en partie sa faute si elle était ici en ce moment ! Elle envoya alors le portable de la fille s’écraser au sol d’un rapide mouvement colérique de la main.

"J’en sais rien… C’est pas tes oignons…"

(Je sais pas ce qu’il me retient… Mais qu’est-ce qu’elle en a à foutre de ce qui m’arrive… Elle n’a pas à filmer les gens comme ça… Et puis, c’est quoi cette lumière?)


Elle tourna le dos à la fille qui s’était jetée à terre pour ramasser son précieux appareil, s’apprêtant à partir, quand elle entendit un croassement proche qui la fit sursauter.

(((KU... Rooo... )))


Elle chercha des yeux le piaf qui avait osé la perturber en oubliant sa camarade, fronçant les sourcils tant le cri ressemblait à son nom… Mais elle se dit que, encore sous le coup de l’émotion, elle avait du interpréter un simple croassement de corbeau.
Elle avisa l’oiseau qui se tenait un peu plus loin sur un cerisier, et qui de surcroit la regardait ! La jeune fille lui lança un regard mauvais. Elle aimait beaucoup les animaux en général, mais les oiseaux ne faisaient malheureusement pas partie de ses préférés, et puis surtout celui-là avec ses yeux qui la fixaient !

(((Ku... ROOoo )))


Elle grogna en entendant encore le croassement étrange et se surprit elle-même en criant au corvidé :

"Dégage, saloperie d’oiseau ! Fou le camp !"


Elle se retourna, s’apercevant que plusieurs personnes présentes la regardaient avec des yeux tout ronds. Elle rentra un peu la tête entre les épaules et puis marcha droit devant elle d’un pas rapide en essayant d’oublier l’éclair et cet oiseau de malheur, en essayant de retenir ses larmes.

4 Re: Sortie à risques le Dim 12 Déc 2010 - 1:20

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Sakura ramassa son petit cellulaire à écran tactile. Elle le sera contre sa poitrine en voyant Kuro s'éloigner, la petite figurine s'éclairant d'un petit flash sporadique. Elle s'inquiétait pour sa camarade à la mentalité si personnelle et parfois incompréhensible.

(Quelle mouche l'a piqué? Elle est encore plus bizarre que d'habitude...)

L'oiseau réagit au cri de la jeune rebelle en penchant la tête et en entrouvrant le bec. Comme s'il se moquait d'elle alors que la foule la toisait comme si elle était cinglée. Alors qu'elle s'éloignait en broyant du noir et au bord de la crise de nerf, le volatile déploya ses ailes et s'envola, planant au dessus d'elle à une dizaine de mètres de haut, ses ailes ne faisant pas plus de bruit que celles d'un papillon sphinx de nuit. Sans trop regarder où elle allait et à mesure que son humeur se détériorait, elle baissa la tête plus encore et essaya d'oublier le monde et ses misères.

Et là, le choc, brutal. Elle venait d'entrer dans un homme d'affaire pas bien grand, apparemment chinois et lui avait fait tomber sa mallette et son chapeau. L'homme jura dans un chinois du nord fort sec en replaçant ses lunettes et ramassant ses affaires.

« Nǐ kěyǐ bù chóng shì ? Báichī !! »

Il regardait la jeune délinquante d'un regard terrible qu'elle ne put supporter, s'enfuyant, sentant les larmes de plus en plus proche. En désespoir de cause, elle s'engouffra dans le premier métro et décida qu'il était temps de terminer cette expérience sociale déplorable et de rentrer chez elle, se lover dans le cocon usuel et le réconfort de la technologie...

Une fois dans le métro, c'était comme si le monde s'arrêtait de tourner, une légère migraine pointait le bout de son nez et Kuro avait la sale impression que tout le monde la regardait comme une pouilleuse avec son vêtement arraché et ses joues roussies par l'effort.
Elle entendait certains voyageurs murmurer à voix basse...

5 Re: Sortie à risques le Dim 12 Déc 2010 - 10:48

Kuro


Kuro regardait fixement le plancher du metro, consciente des regards qui se posaient sur elle. C’est vrai qu’avec son tee-shirt déchiré et sa sale tête, elle devait passer pour une délinquante, droguée ou je ne sais quoi… Elle entendait les passages murmurer sans chercher à rester discret :

"Regarde cette fille, quel mauvais goût !"


"Ah ! La jeunesse…"

"L’Etat devrait faire quelque chose contre ces déliquants…"

"Oui ! A commencer par être plus strict au niveau des sanctions pénales envers les jeunes…"

(Non mais… Il me prennent pour qui ces gens ? Il me connaissent pas, alors pourquoi ils se permettent de juger ?)

Elle décida de les ignorer en retenant ses larmes jusqu’à sa station. Elle sortit du metro et se dirigea directement vers son appartement, qui était tout de suite en face de la station, et monta les escaliers rapidement pour échapper au monde extérieur. Une fois à l’intérieur, elle laissa couler ses larmes.

(Qu’est-ce qui m’arrive aujourd’hui… Où est-ce que ça a merdé ? Quand j’ai répondu à ce sale type ou alors après ? L’éclair ? Non… C’est déjà physiquement impossible, un éclair par une journée claire comme aujourd’hui… Oui, ça ne doit être qu’un reflet sur la vidéo… )


Kuro fila dans sa chambre et se mit à son bureau, allumant son ordinateur, puis replongea dans ses pensées.

(Et puis, il avait quoi ce piaf ? Peut-être faim…)

"Nan mais je délire complètement là !"


La jeune fille soupira en s’apercevant qu’elle venait de parler toute seule. Elle fini par se lever, abandonnant l’ordinateur et enleva son tee-shirt pour mieux examiner les dégats.

(Aww… Il est complètement foutu… ça servirait à rien de le recoudre… et puis Maman le jetterai elle-même de toutes façons…)


Kuro mis donc celui-ci dans la poubelle de la cuisine et fila à la salle de bain en soutif pour examiner les autres dégâts. Devant son miroir, elle s’aperçut que ça allait encore : elle était juste un peu plus décoiffée que d’habitude, mais par contre…

"Ouah ! T’as une sale gueule toi…"

Effectivement, elle avait encore les joues en feu et les yeux rouges, et un regard qui la faisait vaguement ressembler à un zombie.

6 Re: Sortie à risques le Dim 12 Déc 2010 - 16:58

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Pendant que Kuro admirait son reflet meurtri légèrement dans le miroir, un "Bip" se fit entendre, venant de la chambre de Kuro. Peut-être la jeune fille ne s'en inquiéta guère à la première écoute, trop occupée à se mirer. Toujours est-il que ce "bip" se répéta plusieurs fois à intervalles réguliers jusqu'à ce que Kuro en prenne conscience...

La jeune fille allait-elle se diriger vers l'origine du bruit ?... Mais intérieurement elle l'avait reconnu ce son... Et en effet, en retournant à sa chambre, elle vit l'écran d'ordinateur allumé. Le fond était sombre mais lumineux... Au centre du rectangle tournait sur elle-même une enveloppe pixellisée. Un texte clignottait : "Vous avez un nouveau message"... Chaque fois que le message avait fait une rotation, une étincelle de lumière jaillissait de l'enveloppe... Etincelle accentuée par un "bip" puissant et sonore à en irriter les oreilles...

Lorsque Kuro avait bien visualisé l'annonce, le regard fixé sur l'écran... Elle avait une impression étrange... L'ampoule de sa lampe de chevet grésillait et tout autour d'elle semblait subir une surtension. Le frémissement incessant du courant électrique qui passe par saccade dans les conduits cablés de l'appartement s'accéléraient et l'espace de la chambre s'assombrissait de manière significative... Et pourtant, en regardant par la fenêtre, le jour inondait les rues de sa riche lumière... C'est inquiétant de ressentir la pénombre recouvrir ainsi tout son espace de vie... Et l'enveloppe tournait toujours sur elle-même dans le rectangle de lumière sombre de son écran...


"Bip !... Bip !... Bip!... Bip!..."

Le regard de Kuro était obnubilé par cette enveloppe. La flêche de la souris, non loin, ne demandait qu'une chose... Ouvrir ce fichu mail pour enfin sortir de sa tête ce son strident et agaçant... Car en effet... c'est dans tout son être qu'elle percevait le battement de coeur cybernétique incessant près à faire effondrer toutes les cellules de son cerveau, de son coeur, de ses entrailles..; Telle une magie divine qui est prête à écraser un ennemi...

7 Re: Sortie à risques le Dim 12 Déc 2010 - 17:21

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin
L'oeil d'Odin, à travers son corbeau, avait suivit la jeune kuro depuis l'escalier du métro. Il savait où elle allait. il s'envola avant de pouvoir être détecté. il voleta assez haut pour ne pas se faire voir et se posait régulièrement pour la surveiller. Elle entra chez elle et lui alla se poster sur le rebord de la fenêtre de la chambre de la fille... Son regard brillant fixait l'intérieur de la pièce.

(Je ne suis donc plus seul en liste... hum... intriguant...)

La seule lumière provenait de l'écran d'ordinateur. Le corbeau plissa les yeux et entrouvrit le bec, signe que son attention était attirée. il entendit la gamine redescendre et s'installer devant l'ordinateur. Elle en avait vu des vertes et des pas mûres aujourd'hui et le corbeau le savait bien. Il était en phase d'attente et de surveillance. Bientôt un recruteur allait venir à sa rencontre.

Mais quel était l'origine de ce message... Le corbeau en était fortement courroucé mais aussi intrigué. Il voulait savoir... Il allait donc épier la scène de ces petits yeux noirs... Odin veillait... Il savait qu'une autre force avait fait son entrée en scène...

8 Re: Sortie à risques le Dim 12 Déc 2010 - 17:48

Kuro


Kuro grogna en entendant un bruit lancinant venant de sa chambre. Elle sorti donc de la salle de bains, arrivant dans sa chambre, fixa l’ordinateur et la petite enveloppe qui la narguait ainsi en tournoyant, alors que de l'appareil s'échappait le "bip bip bip" sonore.

(Arf… j’étais certaine que j’avais coupé le son de la messagerie… saloperie d'ordinateur...)


Elle s’approcha sans prendre la peine d’enfiler un nouveau tee-shirt, de toute façon elle était sûre d’être seule et ses parents ne rentreraient pas avant longtemps. Elle secoua la tête au bruit qui lui agressait les oreilles et avança la main vers la souris pour ouvrir le message, quand tout à coup sa lampe se mit à grésiller et clignoter, pour finir par s’éteindre doucement. La jeune fille senti les cheveux se dresser sur sa nuque alors qu'elle se trouvait maintenant dans sa chambre bien trop sombre à son gout.

(Mais c’est quoi ce bordel ? De l’électricité statique ? Ou alors l’ampoule est morte… faut que j'arrête de délirer, là...)


Kuro se dit qu’elle s'occuperai de cette ampoule plus tard, après s’être occupé de sa messagerie en tout cas. Au moment où elle posa la main sur la souris et appuya sur le clic gauche pour ouvrir l’enveloppe, elle leva les yeux vers la fenêtre, seule source de lumière à présent, et sursauta en voyant le corbeau qui l’observait à nouveau. Elle hurla alors que l'enveloppe sur son écran s'ouvrait dans uen petite animation pixélisée...

"AAAAHHHHH !!!"

9 Re: Sortie à risques le Dim 12 Déc 2010 - 23:34

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Aussitôt que Kuro clique sur l'enveloppe tournoyante, un grésillement intense fracasse le silence ambiant et couvre tout autre son. Seul l'échos du cri de la jeune fille résonnera un temps au travers de l'habitation. L'ampoule électrique rompt sa lumière et même le radio-réveil n'affichera plus aucun horaire comme si toute la chambre était victime d'une panne de courant soudaine... Ce qui contribue à assombrir davantage l'environnement immédiat notamment avec une sorte de voile ténébreux qui recouvre de sa fine pellicule la baie vitrée... Une pénombre inquiétante...

Subsiste la lumière sombre de l'écran d'ordinateur.. la tour même semble s'être éteinte, la ventilation s'est arrêtée nette. Sur le moniteur, une fenêtre s'installe et se remplit de caractères compréhensibles par Kuro et pourtant ces caractères ne sont pas sans rappeler une écriture cyrillique ou plutôt grecque... Et pourtant tout semble lucide par Kuro... le texte indique ceci :


La Terre n'est qu'un reflet d'une vérité inhérente à chacun des individus qui l'habitent... Il n'y a rien de plus faux que l'image que chacun s'en représente... La vérité est tout autre et les dieux la gouvernent depuis la nuit des temps... Ces divinités t'en ont fait l'élue qui marquera la rédemption manifeste d'une corruption, d'un étal de mensonges...

Tu sais reconnaître l'hypocrisie...
Tu sais écarter tes amies impies...
Tu sais délier les méandres du délit...

Tout cela tu le ressens en toi car tu t'es éveillée à une vision différente sur le monde et sur les personnes qui t'entourent. Tu le sais car en toi vibre la flamme de la pureté et tu veux te défaire de ce monde... Libère ton essence même et rejoins ta véritable force... celle qui se trouve dans l'au-delà... L'au-delà des frontières... L'au-delà des limites de la vie...

Deviens une des gardiennes d'un monde pur, d'un monde immaculé, d'un monde déchiré des âmes nauséabondes qui tapissent les terres de leurs immondices...

Deviens l'élue qui te permettra de régir ton monde, le modeler à ta convenance, le façonner selon la voie lumineuse d'une justice purificatrice...

Tu portes en toi une phénoménale énergie que tu te dois de développer... Tu en es consciente... Comment expliquerais-tu que tu es l'auteur d'étranges prodiges ?

Ouvre-toi et observe ton être et ton émoi... Suis tes émotions qui seront la résolution des doutes qui t'habitent... Tout en découlera et effacera les litiges...

Regarde la vie qui est déficiente et qui enferme les individus dans leurs illusions... La voie de la Mort serait certainement plus douce et plus censée plutôt que de vivre d'abjectes venins et misérables conditions humaines qui révulsent...qui te révulsent... qui te répugnent... Plus aucun résidus de mensonges ne doit t'atteindre et gagne le coeur des ténèbres qui sera ta lumière pour l'éternité...

Lorsque les caractères ont fini de s'étaler sous les yeux de Kuro... A la fin de sa lecture... Le texte vibrera d'une subite lumière et se transformera en lettres de sang... Une couleur si fraîche... La fenêtre se teintera d'un noir profond... Une vague étrange brouillera la totalité de l'écran et virera aux violacés mystiques jusqu'à ce qu'une autre image vienne se fondre... Kuro a du mal à discerner... Mais elle verra une silhouette étrange percée de deux trous lumineux... Elle regarde de plus près... Il s'agit là de deux orbites baignant dans une lueurs bleutées... Une autre image apparaît... au niveaux des deux orbites... Un crâne s'agrandit à l'image... et la forme se dissout dans une signature de flammes... Kuro pourra lire :

"Aloysius Luctus"

La signature imbibe tout l'écran de son ordinateur et dans un grésillement strident à en percer les tympans, un son acide et continu se dégage des enceintes... Une lumière jaillit et dévore l'ensemble du parc informatique... La chambre elle-même est ensorcelée par cette protubérance luminescente... C'est une énergie dévastatrice... Un phénomène insoutenable pour les sens de tout un chacun... Et dans un ronflement aspirant, toutes les énergies convergent vers l'écran d'ordinateur en un point blanc et "chiiiiiouck!" plus rien... Le noir complet... Plus aucune électricité...

Pourtant Kuro ressent tout autour d'elle une puissance... Une aura sombre... Kuro se sent oppressée et lorsqu'elle se retourne pressentant cette présence en son dos... Elle a face à elle les deux yeux brillants qui l'observent impassiblement... Le visage d'ombre est entouré d'une robe à capuche du violacé mystique... La stature de la silhouette est imposante. Il s'en dégage une étrange aura électrique... Les longs bras spectraux tendent à Kuro un crâne de mort... Augure d'une funeste destinée qui annihile toute forme de vie...




Dans un souffle glacial, l'homme aligne quelques lettres qui forme un nom... Un nom qui résonne dans les entrailles de la jeune fille...

"Kuuuuurrrrrooooooo..."

Puis à leur suite d'autres lettres qui trace un seul et unique nom... Un souffle qui pourfend les lieux, les entrailles et même l'esprit de Kuro... Comme une menace, assurance d'une peur profonde...

"Haaaaaadddèèèèèèssss..."

10 Re: Sortie à risques le Lun 13 Déc 2010 - 16:27

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin
L'animal plissa les yeux un peu plus quand la jeune fille le remarqua mais surtout déploya les ailes de stupeur quand elle hurla en regardant son écran d'ordinateur... Tout ébouriffé, il bâtit des ailes un moment pour regagner sa stabilité, il sentait l'aura noire du seigneur des enfers venant de la chambre. Il détesta cela, un autre Dieu tentait de faire main-basse sur Kuro sous son nez !

(Non ! Hadès n'aura pas Kuro ! La non-vie qu'il propose est une illusion d'immortalité cruelle...)

Le comble fut atteint quand la fenêtre se recouvrit ni plus ni moins d'un film noire rendant toute perception de ce qui se passait à l'intérieure impossible ! Le volatile croassa sous le coup de l'irritation et toqua à la fenêtre une fois. Le cosmos d'Odin, venant depuis la statue, s'insinua à travers le ramage noire et le gonfla. Les petits yeux noirs se mirent à luire doucement alors que dans la chambre les lettres morbides s'affichaient et défilaient...

Le cosmos d'une noirceur absolu dont irradiait la pièce faisait frémir mais avec l'aide de son maitre, l'oiseau, pas moins que Hugin, corbeau familier d'Odin, se concentra sur ses pensées et sur celles de la jeune fille... Pendant ce temps, le spectre noir tentait de communiquer à l'aide de menaces et la peur... Maintenant pulsant de cosmos gris argent, le piaf projeta une image à travers la vitre, celle d'un Phénix d'argent, battant des ailes de lumière presque lunaire.



L'apparition, digne d'un Patronum tiré d'une des saga de sorcellerie renommée, fit quelques cercles dans la salle, ajoutant un peu de gaité au spectacle glauque d'Hadès. La lumière chatoyante provoqua un phénomène de contrejour à mesure qu'un orbe de cosmos argenté se formait dans les serres de l'oiseau mythologique... L'oiseau tenta de foudroyer l'incarnation fantomatique d'un rayon opalin en poussant son cri tel un rapace pourfendant une proie en plein vol... La Lutte entre mal et bien, entre jour et nuit, entre ordre et chaos se menait dans la chambre d'une gamine qui devait en être terrifié... On se serait cru dans un mmorpg à la sauce final fantasy... De quoi devenir dingue... Etait-elle tombée dans un jeu vidéo comme ça arrivait dans certains mangas? Ou bien c'est ça ,elle s'était peut-être cognée la tête en quittant la salle de bain? Ou sinon elle était clairement attaquée du bulbe...

L'être de grandeur et de pureté tourna sa belle tête vers Kuro alors qu'il continuait d'asperger le fantôme de ses rayons. Il projeta ses ondes psychiques à travers la pièce, sans violence, le message se formait naturellement dans l'esprit de la fille mais tonnait comme une défi pour le spectre...

(((Ta lumière intérieure, en écho à ma lumière...
Ta grandeur d'âme souvent mise à mal hier...
Espoir crépusculaire pour un renouveau certain...
Je brille pour toi en prévision d'un autre lendemain...

En toi, la voix chantante comme le courant d'une rivière,
En moi, la splendeur qui irradie en faisant barrière...
La vie est un cadeau divin, la vivre est le seul moyen
Pour trouver la Vérité qui chatoie dans le lointain...

Kuro, Il n'y a pas de crainte à avoir car élue tu es...
Vers le Divin protecteur d'Asgard la seule voie est...
Sois ce que tu es vraiment en toi, une grande guerrière...

Odin t'attend, trônant au coeur de son auguste palais,
Vers Toi ses bras forts et chaleureux se sont tournés...
Sois ce que tu es vraiment, une guerrière de la lumière...)))


La poésie, aspect lyrique d'Odin dieu patron des scaldes scandinaves résonna un instant aux oreilles de Kuro... Bientôt sa propre lumière commença à se réveiller, comme tantôt, face à la racaille, le cosmos de l'adolescente pulsait depuis sa poitrine...


11 Re: Sortie à risques le Lun 13 Déc 2010 - 17:03

Kuro


La jeune fille se boucha soudain les oreilles en entendant le grésillement qui venait de son ordinateur, cessant de hurler. Puis l’ordinateur sembla s’éteindre, n’émettant plus un son, bien qu’un message continuât à s’afficher dans une police plutôt étrange. Kuro lu attentivement les premières lignes, puis le reste du texte à la va-vite.

(C’est un virus envoyé par une secte… Et merde…)

Elle vit alors le texte devenir rouge sang, puis disparaître pour laisser place à une image plutôt floue qui ressemblait vaguement à une silhouette tenant un crâne. Elle vit finalement la signature :

Aloysius Luctus

"Putain ! Mais qu’est-ce que c’est que cette merdeuh !"


Soudain, l’appareil grésilla encore plus fort, et la jeune fille se boucha les oreilles en se recroquevillant, au cas où tout exploserait, puis... plus rien. Tout était noir, et Kuro devina que son ordinateur était mort.

(Pff… Saloperie de virus… ça m’apprendra à télécharger illégalement, tiens… Papa va être content…)

Kuro sentit soudain son sang se glacer et les poils de sa nuque se hérisser, et même une pointe d’envie de vomir. Elle avait l’impression que sa chambre rétrécissait à vue d’œil et elle sentait que quelque chose se passait dans son dos. Elle se retourne vivement pour se trouver nez- à-nez avec… quelque chose qui ressemblait à la dernière image sur son moniteur. Elle failli se faire dessus en hurlant :

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!"


"Kuuuuurrrrrooooooo..."


(Putain mais je fais un cauchemar !!!)


"Haaaaaadddèèèèèèssss..."

La jeune fille senti son sang se glacer, et, certainement sous l’effet de l’adrénaline, elle saisit sa lampe de chevet sans réfléchir et la balança sur la chose en hurlant. Mais elle n’eut pas le temps de voir si elle avait atteint sa cible : un grand oiseau de lumière venait d’apparaître, volant un peu dans la pièce avant d’attaquer l’être sombre. Kuro se dit qu’elle était bien en train de rêver cette fois, lorsqu’ elle vit l’étrange oiseau tourner la tête vers elle et entendit une voix résonner et citer ce qui ressemblait à un poème, et en plus son nom était cité dedans ! La jeune fille sentit alors son cœur battre plus fort en entendant ces paroles.

(Puisqu’on est dans un rêve… autant y aller jusqu’au bout…)


Elle saisi alors le katana décoratif qu’elle exposait au dessus de son bureau et le sorti de son fourreau. La lame était en bois bien sûr, mais elle se dit que pour un rêve, ça ferait l’affaire. Elle bondit alors vers la chose en fermant les yeux, la lame bien en avant, sentant un courage inconnu monter en elle.

"Yaaaaaaaaaaaahhhhhhh !!!"

12 Re: Sortie à risques le Lun 13 Déc 2010 - 21:43

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Hrp : attention de ne pas pousser au combat, il s'agit d'un recrutement pas d'un entrainement

Une fois qu'Aloysius avait paru à la jeune fille, celle-ci fut prise d'une peur frénétique. Elle tenta de lancer sa lampe de chevet au travers de la silhouette au corps couvert d'une orbe violacée. L'objet traversa l'être sans lui faire le moindre mal et s'écrasa sur le mur derrière en un fracas...

C'est alors au moment où il s'y attendait le moins qu'il perçut l'aura de lumière près de la fenêtre. Il y avait le serviteur d'une autre divinité qui s'intéressait de trop près à Kuro... Et il le vit de son plumage noir qui se métamorphosait en aura argentée afin d'évincer les ténèbres qui recouvraient l'espace de la chambre... Aloysius plissa les yeux, non pas par éblouissement, mais par colère... La chambre de Kuro était devenu en l'espace de quelques secondes le réceptacle de deux énergies contraires en suspension dans les airs... Une opposition de deux formes d'énergie à la même polarité ce qui créait un climat de tensions ; des étincelles cosmiques se pourléchaient et se repoussaient... Sombre et lumineux, opposés qui devraient s'annuler et pourtant le courant ne passait pas...

A ce moment précis, toujours dans sa peur frénétique, Kuro s'enquit d'un Katana de bois afin de transpercer Aloysius... Le corps de l'être se divisa instantanément en deux parties... Le buste et le bassin. Kuro ne put que traverser le corps divisé et s'étala de tout son long contre le mur derrière Aloysius... Dommage pour le mur... Alors le deux sections du corps de l'envoyé d'Hadès se ressoudèrent et le buste se tourna vers la Kuro vautrée comme une vieille crêpe sur le sol... L'être infernal projeta des éclats électriques à travers toute la pièce dont une membrane brûla la main qui fut plus tôt détentrice d'une arme en bois misérable...

Le regard d'Aloysius était incandescent. Après un mouvement rapide de la tête à l'attention du Patronum venant de la fenêtre, Aloysius s'écarta de la source d'énergie odiniste afin de laisser un vide et ainsi éviter de consumer tout l'appartement de Kuro. Il posa son regard sur Kuro et la força à se relever d'un de ses bras télescopiques appuyant sous le menton de la jeune fille. L'adolescente sentait alors une telle énergie incommensurable circuler dans le corps du démon... Ce semblant de main dégageait une telle chaleur que même ses cheveux se dressèrent comme imprégnés d'électricité statique... Jamais elle n'avait ressenti cette électrostatisme aussi présent en elle... Cela juste au contact d'Aloysius...

Alors le spectre prit la parole de manière très posée sans agressivité. Les mots étaient un souffle lointain. Un souffle à hérisser le poils de l'échine :


"Kuuurrroooo... Il ne ssssserrrrrtttt à rien de t'aaagggggiiiitttteeerrr... Tuuuu n'es pas dans un rêêêêêvvvveee. Jeeee ssssuiiiis Aloysiiiiiuuuussss Luuuuctuuuussss et jeeee viens à toi à l'iniiiitttiiiiaaaatiiiivvvve de mon maître... Haaaaadddddèèèèsssss... Tuuuu t'es éveillée il y a peeeeeeeuuuu au coooosssssmmmmooosss... Ccccceeeeettttee énergie fabuuuuuleuse qui circule en tout corps, en tout être... Ta place est parmis les héros de cccceeeee monde... Tuuuu es un être à la puiiiiiiiiissssssssssaaaaannnnnccccccceee divine et c'est en cela qu'Haaaaaaddddddèèèèèssssss t'a choisi... Ne la ressens-tu pas au fond de toi ?... Je sssaaaaiiiisssss qu'elle ne demande qu'à se libérer... Tu la ressens... Elle est lààààà dans ton coeur...

Je puis t'apprendre à la maîtriser tout comme je maîtrise les énergies électriques... "


Il prend l'ampoule de la lampe de chevet encore intacte ou presque (le filament est-il toujours du même tenant ?). Il la place entre son pouce et son index... Un fluide énergétique commence à se concentrer et comme par magie, la lampe à incandescence s'allume.

"Tu vois, je concentre les énergies électriques existantes dans les airs afin d'alimenter cette lampe..."

Après un laps de temps, la lampe s'éteint, il la passe dans son autre main la maintenant avec délicatesse. Puis de son autre main, du bout de ses doigts, il fait vibrer une petite bulle d'une lumière immaculée qui vient se projeter sur l'ampoule éteinte et la fait exploser dans un fracas soudain... Son visage affiche un étrange rictus. Son regard est comme fou. On ne sait s'il a une bouche mais on devine qu'il sourit de manière étrange.

"Et làààà... J'ai laissé les électricités de mon cossssmmmmossss se libérer en une infiiiiiimmmmeeee quantité afin qu'elles percutent de plein fffffffouuueeeeetttt cette ampoule... Je sais faire de même avec les humains..."

Kuro se rappellera la blessure qu'Aloysius lui a infligé à la main à ces derniers dires.

"Ne veux-tu pas apprendre à maitriser ces éééééénergiiiiieeeesss Kuuuuuurrrrrroooooo ? Tu pourras alors vivre la vie que tu désires sans en rendre compte à persssssssooooonnnnnnneee... Tuuuu ssssssssaaaaiiiisssss j'ai accompagné les plus grands tout au long de leur vie.... Je leur ai apporté gloire et richesssssssseeeees... Je puis faire de même pour toi...."

Aloysius semble sourire et il porte son regard sur l'autre être de lumière... Le climat si tendu semble s'être apaisé... Tant qu'il ne se rapproche pas de l'oiseau argenté...

13 Re: Sortie à risques le Mar 14 Déc 2010 - 19:48

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Le phénix d'argent iridescent continuait de battre des ailes près de la fenêtre mais il ne semblait guère en avoir besoin pour se maintenir dans sa sphère lumineuse. Il posa son regard opalin sur l'être des ténèbres et poussa un petit cri perçant, comme une mise en garde. Alors que le spectre châtiait l'impudente d'un arc électrique, l'oiseau se rapprocha, faisant reculer légèrement les ombres mais n'intervenant pas. Kuro fut relevée sans douceur et dès que le mort pris possession de l'ampoule et relâcha son étreinte sur l'enfant, l'être de lumière se posa sur l'épaule nue, pulsant de cosmos et en parallèle faisait réagir le cosmos naissant dans la poitrine juvénile. Il laissa par courtoisie le maléfice ambulant s'adresser de ses manière terrifiantes et peu engageantes avant de prendre lui-même la parole... La petite explosion de l'ampoule fit tressaillir l'enfant mais le Patronum exaltait une aura apaisante et rassurante.

((( Ce cauchemar dit vrai sur un point... Tu es élue, Kuro... Les Dieux ont posé leurs yeux sur toi et cherchent à te rencontrer... Tu apprendras à maitriser la force de ton âme à travers la justice et la foi, terrassant tes ennemis en prouvant ta valeur au monde... Mais cette horreur ne te dit pas tout, il tente de te manipuler... Si tu rejoins le camp du dieu de la mort et gardien des enfers Hadès, tu seras précipitée dans un gouffre sans fin de ténèbres éternelles, réduite à l'état de cadavre et d'âme désincarnée réduite à l'esclavage par des bourreaux abusifs... ainsi est la 'Loi' d'Hadès, il châtie quand la main devrait caresser, il maudit là ou le verbe devrait rassurer et il met à mort là où la vie devrait être célébrée. )))

Le bel oiseau pencha la tête au dessus de la main brûlée et cligna d'un oeil, versant une larme d'argent liquide sur la vilaine brûlure électrique, et par miracle elle fut guérie en quelques secondes... Pulsant de lumière, il répondit bravement au sourire narquois du fantôme en redressant la tête, lui rétorquant par un bref miroitement de lumière lunaire.

(((Ne te laisse pas abuser, Kuro... Hadès t'offre trépas et une non-vie de servitude... Odin lui, t'offre l'avènement et une place au buffet des dieux et des héros du temps jadis... Si tu rejoins Hadès tu seras moins que rien, avilie au delà de l'avilissement et indigne même de regarder les vivants qui te jugeaient déjà par le passé... Deviens une fille de la lumière comme ton cosmos tente de te montrer la voix... Utilise ta force intérieur pour la justice et non pour assouvir une basse impulsion provoquée par le mensonge proféré par une être hideux et dépouillé de toute humanité...))

Il s'élança alors dans les airs et battit des ailes pour s'élever et faire une nouvelle fois face à l'envoyé des enfers, quitte à en découdre... Il pulsait de plus belle, sa lueur dardant des rayons percutant les surfaces des objets de la pièce et les rendait comme fluorescents...

(((Fais ton choix... Kuro... Enferme-toi dans les ténèbres ou libère-toi à la lumière. Selon ta volonté, ton destin s'arrêtera ici ou commencera.))

Il fixait l'ombre, ne fuyant pas le combat millénaire, s'approchant doucement, comme lévitant entre deux courants d'air...



Dernière édition par Odin le Jeu 23 Déc 2010 - 12:45, édité 1 fois

14 Re: Sortie à risques le Mar 14 Déc 2010 - 20:31

Kuro


Kuro poussa un cri de surprise en traversant littéralement l’être, avant d’aller s’écraser contre le mur dans un bruit sourd sans arriver à ralentir avant l’impact. Elle gémit en se laissant glisser à terre, une sourde douleur venant la prendre au poignet, dont elle s’était servi pour amortir son impact contre le mur. Elle tourne les yeux vers l’être et senti soudain une brulure la saisir, manque de bol, au même membre. Elle hurla de douleur cette fois et se recroquevilla sur elle-même, avant de sentir une main puissante la forcer à se relever. Elle frémit à ce contact, sentant son sang se glacer pour la énième fois aujourd’hui. Elle tremblait de tous ses membres en levant la tête vers l’être qui se mit à parler, ses cheveux se hérissant au son de la voix.

(Si c’était un rêve, je n’aurais pas aussi peur… Je crois…)


Ses paroles eurent pour effet de l’effrayer encore plus, si c’était possible. Elle était à la limite de s’oublier dans son jean, mais l’oiseau qui se pose soudain sur son épaule la rassura, enfin un petit peu. La sensation des serres sur sa peau nue lui donnait l’impression d’être plus consistante.
Elle regarda l’être qui s’appelait Aloysius s’emparer de l’ampoule de sa lampe et l’allumer en ouvrant des yeux horrifiés, n’osant pas parler. Elle sursauta au bruit que fi l’ampoule en explosant, et jeta un regard à sa main : on y voyait parfaitement bien la marque de la brûlure. Elle se remit à trembler de plus belle, malgré la présence rassurante du volatile de lumière.

"Ne veux-tu pas apprendre à maitriser ces éééééénergiiiiieeeesss Kuuuuuurrrrrroooooo ?"

(Non je ne veux pas… Je veux que vous me laissiez tranquille…)

Elle était trop apeurée pour oser formuler ses pensées à voix haute et répondre à la question. L’oiseau se mis alors à lui parler à son tour, d’une voix beaucoup plus rassurante que l’affreux, lui expliquant d’ailleurs qu’il ne fallait pas le suivre. Kuro était bien d'accord avec, sur le coup. Enfin, il baissa la tête et, au grand étonnement de la jeune fille, il versa une larme sur sa main douloureuse, qui se mit à ne plus lui faire de mal du tout. Elle ressenti alors une grande bouffée de reconnaissance envers l’oiseau.
Il mentionna le nom d’Odin. Kuro avait déjà entendu ce nom-là, mais sur le coup, elle eut du mal à se rappeler où. Quant l’oiseau décolla, elle crut qu’elle allait défaillir en regardant de nouveau l’être de cauchemar devant elle.

(((Fais ton choix... Kuro... Enferme-toi dans les ténèbres ou libère-toi à la lumière. Selon ta volonté, ton destin s'arrêtera ici ou commencera.))

"Non ! Je… Je ne veux pas aller avec… ça !!"



Dernière édition par Kuro le Mer 22 Déc 2010 - 18:20, édité 1 fois

15 Re: Sortie à risques le Mer 15 Déc 2010 - 0:27

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Aloysius plissa ce qui lui servait d'yeux lorsque l'oiseau essaya de s'interposer... De mouvements amples des bras, il le chassa, même au risque qu'il aille s'écraser sur le sol... Il n'avait que faire des êtres plus faibles que lui. D'ailleurs, pour prouver sa pensée, des décharges incandescentes et foudroyantes établirent des arcs entre ses membres. Et si un de ces arcs touchaient un quelconque obstacle, Aloysius se réjouirait de l'avoir écarté, voire éradiqué... Toujours est-il qu'il passa derrière l'oiseau dans un mouvement fluide et rapide. Il se rapprochait ainsi de la jeune fille... Il se pencha. Son visage étit tout contre celui de la jeune fille.

"Tu refuuuuuuseeeeerais la bonté d'âme de notre Seigneur Hadèssss ? Et préfèrerais suivre un pauvre volatile qui te sééééduiit juste en déposant une larme d'un étrange liquide sur ta peau... Tu te condamnes tooooouuuutttttteeeee seule... Il a apposé son venin qui pééééénèèèèètrera en tes entrailles... Il est certainement l'un des sbires d'Odin qui vit reclu avec ses serviteurs sans laisser aucune chance, aux êtres, d'épanouir leur âme... Prisonnière des glacccccces éterrrrrrrneeeeeelles... Loin de tout, loin des villes, loin de ta petite vie tranquiiiiiillllleeeeee... Tu préfèrerais mourirrrrr plutôt que d'hiberner en leurs terres gelées... Hadèèèèèèssssss te conduira vers les Champs Elyyyyssssssééééeeeesssss, le lieu de repos éternel des héééééérrrrrrrooooooosssssss...

Ton pouvoir doit servir la paix et la miséricorde offerte par Haaaaaaddddddèèèèèèssssss... Odin n'est qu'un barbare qui ne pense qu'à combattre et provoquer des guerrrrrreeeessss. Qu'il reste dans son Grand Nord sans franchir les frontières... Toi tu as le monde pour toi et Haddddèèèèsssss t'en donnera les clefs du pouvoir...."


Aloysius a dit ces paroles sans cruauté aucune. Il défie mais c'est sa nature qui est comme cela. Son pouvoir il l'a acquis grâce à Hadès et il ne voudra le décevoir. Cette jeune fille est certe terrifiée mais c'est pour la pousser à grandir et à franchir les limites de son cosmos. Aloysius est sûr de lui et son regard n'est aucunement cruel mais instructeur. Il sait Kuro digne des grands guerriers de l'armée d'Hadès. Maintenant si elle refuse de garnir les rangs d'Hadès, Aloysius n'aura d'autre solution que de la détruire...

16 Re: Sortie à risques le Jeu 23 Déc 2010 - 12:45

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Le bel animal de lumière rassembla son cosmos en une sphère de lumière brillant dans son bec, au moment où un grand bras chargé d'électricité le heurtait, il para avec la sphère qui se dissolut mais lui permit d'en ressortir apparemment intact. L'oiseau poussa un cri léger mais de surprise il s'éloigna un instant avant de reprendre sa posture et gravitant autour du duo que représentait la femme et le spectre...

Il écouta les propos mensongers de l'être de noirceur qui se contredisait lui-même... l'oiseau enchaîna...

(((« Il n'y a aucune bonté chez celui qui châtie et asservit... Une larme de phoenix est un présent, né d'une émotion forte appelé la tristesse ou la joie... J'ai versé cette larme pour toi, Kuro'... Car j'avais de la peine à te voir souffrir mais de la joie à l'idée que tu rejoignes les preux chevaliers qui servent la lumière... » )))

Il semblait sourire, rassurant malgré la forme de l'ombre non loin...

(((« Certes, Odin vit dans le grand nord, loin de la civilisation humaine connue, mais il ne vit pas dans la misère et le désoeuvrement... Il Vit et ses chevaliers Vivent... Ne te laisse pas abuser, cet être est aussi laid de corps que d'esprit... » )))

Il la met en garde avant de conclure, faisant tressaillir ses ailes iridescentes. Il secoue la tête, déçu par Alosius et sa tentative maladroite de corruption.

(((« Il te parle de repos éternel et te promet d'évoluer? Mais la vie n'est-elle pas seule capable de changement ? Penses-y, Kuro'... Penses tu qu'un être qui célèbre la vie et choisit de laisser le monde aux mains des humains, utilisant son pouvoir divin pour empêcher la fonte des glaces aux pôles et de noyer des millions de personnes prêche la guerre vide de sens? Odin ne cherche pas le pouvoir pour le pouvoir... Il recherche la bravoure, l'honnêteté et la grandeur d'âme. » )))

Il repris son léger tournoiement à mi-hauteur, projetant des éclats de lumière alentour, pour éclairer la pièce qui était trop sombre à son goût...


17 Re: Sortie à risques le Jeu 23 Déc 2010 - 16:34

Kuro


Kuro regardait l’oiseau tournoyer autour de l’être de cauchemar, et poussa un cri en voyant l’oiseau se faire frapper par un des arcs électriques de la chose. Son cœur se mis à battre plus fort, si c’était possible, mais elle se rassura un peu en voyant que l’oiseau n’avait rien. Soudain, elle sursauta en voyant le visage de la créature nommée Aloysius se rapprocher beaucoup, beaucoup trop à son gout du sien… Elle ne put retenir un cri de frayeur :

"Gah !"


Elle écouta en tremblotant les paroles du monstre, qui cherchait apparemment à l’entrainer dans un endroit pas cool du tout pour servir quelqu’un qu’elle ne connaissait pas… même si le nom lui disait vaguement quelque chose. Elle entendit aussi parler de repos éternel…

(Je ne veux pas me reposer ! Je veux vivre !)

L’étrange oiseau enchaîna à la suite de l’horreur ambulante. Elle lui faisait plus confiance, car il lui avait soigné la main (et puis franchement, l’autre était beaucoup trop terrifiant pour elle !). Elle l’écouta parler aussi, tantôt le regardant, tantôt surveillant Aloysius.

(((Ne te laisse pas abuser, cet être est aussi laid de corps que d'esprit...)))

(Alors ça, l’oiseau, je te crois parfaitement…)


Elle le regarda voler et illuminer sa chambre après qu’il eut finit de parler et réfléchit un peu.

(Lequel croire ? L’oiseau assurément… L’autre n’est qu’un affreux, et si celui duquel il parle est tout aussi affreux… Awww, je veux pas y penser… Et puis je préfère de beaucoup le froid à la mort… repos éternel, mon cul !)


Elle ne savait si elle devait parler et se contenta d’observer les deux créatures, regardant l’oiseau avec une pointe d’émerveillement et… l’autre chose avec un regard terrifié…

18 Re: Sortie à risques le Dim 26 Déc 2010 - 10:41

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Aloysius ne pouvait comprendre ce que cet oiseau de pacotille disait, intra-neurones, à la jeune fille... Mais il sentait bien qu'il la corrompait avec ses belles phrases trop bénéfiques. Il envoyait Kuro dans une illusion blasphématoire. Une vie rude de soumission aux dieux nordiques sans possibilité d'échappatoire.

"Kuuuuurrrrrroooooo... Tuuuuu te retiens... Tuuuu n'ose parler... Tuuuuu dois te poser ces siiiiimmmmpppples questions et y répondre : Sauras-tu te dévouer à une divinité dont tu ne perçois rien de concret en ton âme, en ta conscience ? Donneras-tu de ton âme à une divinité qui soumettra ta vie à le servir pour le bien-être des hommes ou au contraire préfèreas-tu soumettre les hommes pour opérer librement, pour ton confort et celui du monde ? Evolueras-tu recluse ou ouverte sur le monde ?"

Les questions d'Aloysius restent assez étranges. Kuro les comprendra-t-elle ? En tout cas pour Aloysius, ces questions seront les déclencheurs de la volonté des dieux. Il écoute attentivement les réponses de Kuro en fixant ses prunelles d'yeux. La flamme rougeâtre au creux des orbites occulaires d'Aloysius semble s'emparer du regard de la jeune fille.

19 Re: Sortie à risques le Dim 2 Jan 2011 - 17:47

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin
L'oiseau merveilleux continua à tournoyer autour du duo, sa lumière augmentant à mesure que le choix de la fille se faisait plus clair. Les formes des trois êtres se projettaient sur les murs comme un jeu de théâtre d'ombre ondulante sur fond argenté. Il projeta ses pensées à la fois au spectre et à la jeune fille...

(((Ton choix est fait, Kuro'... Sauve ton âme et ta conscience de la malice et libère toi des fausses promesses de ce dieu noir et de son suppôt ténébreux... Rejette la noirceur... Crie fortement ce que souhaite ton être et tu seras sauvée... Seul ton choix, ta volonté peut te sortir de cette impasse. Aide toi et ton dieu t'aidera...)))

Il émit un son crissant, hybride de faucon et de tempête, prêt à projeter toute la fureur d'Odin sur l'ombre si l'enfant choisissait la vie et l'honneur plutôt que la mort et la vilénie... Il projeta ses pensées uniquement à Alosyus maintenant :

(((Tu as déjà perdu, créature infâme... Pars donc avant que ton échec ne soit manifeste et ta honte plus grande... retourne servir ton ignoble maître...)))

20 Re: Sortie à risques le Dim 2 Jan 2011 - 18:44

Kuro


Kuro fixait les deux orbites d’Aloysius alors qu’elle entendait ses questions résonner dans la chambre. Elle n’avait pas envie de répondre, mais elle sentait qu’on attendait une réponse de sa part. Elle regarda à nouveau l’oiseau et réfléchit donc un instant, juste pour dire à l’être de cauchemar, d’une voix suraigüe :

"Je… Je ne veux pas… Je ne veux pas soumettre les hommes ! Je veux que vous me laissiez tranquille !"


Elle fixait l’oiseau, son choix étant fait :

"Ne le laissez pas me prendre ! Je préfère servir Odin plutôt que… quelque chose comme lui !"

La jeune fille espérait que le magnifique oiseau blanc chasserait le monstre aux yeux brillants. Elle fixa ce dernier d’un air terrorisé de peur qu’il décide de lui lancer des arcs électriques à la figure, ou pire… Elle frissonna à cette idée.

(Je deviens folle… Est-ce vraiment un rêve, ou pas..?)

Elle attendit donc la réaction des deux créatures en tremblant légèrement, persuadée que ce monstre d’Aloysius allait tenter de la détruire, ou du moins lui faire très mal… Elle lança un regard suppliant à l’oiseau, le seul qui pourrait l’aider si cela se produisait.

21 Re: Sortie à risques le Sam 8 Jan 2011 - 19:54

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Aloysius avait compris que Kuro suivrait, sans le savoir, le désastre qu'offre Odin et son oiseau de mauvais augure. Le spectre, âme errante des réseaux électriques, savait ce qu'il lui restait à faire. Il observait les suppliques abominables de l'adolescente à l'égard de l'esprit avide du serviteur d'Odin. Aloysius entrouvrit la bouche de laquelle sortit un son aspiré strident et disharmonique. C'était le son de la terreur : un châtiment que l'être prédisait à ses deux interlocuteurs.

La salle s'emplissait de cette malédiction hurlante et des arcs électriques entouraient tout le corps du spectre. Son aura s'amplifiait et commençait à corroder les objets, murs, sols et plafonds alentours. Tout se mit à trembler comme si s'ordonner, devant les yeux des deux autres, l'épicentre d'un séisme cataclysmique.

La menace était grandissante lorsque en un trait soufflé, le corps d'Aloysique se réduisit en un mince filé qui serpenta vers une des prises électriques proches. Le sombre ambiant se résorba quelque peu. Et un silence sourd s'installa à en bourdonner les tympans... Etait-ce la menace d'un incontrôlable déchirement, une distorsion du temps, ou juste la fin d'un chaos qui dénouerait et les coeurs et les âmes ? C'est lorsque le climat s'assombrit de nouveau et qu'un grésillement exponentiel se fit entendre que Kuro et l'envoyé d'Odin comprirent. Aloysius n'était pas parti...

En une fraction de seconde tous les appareils électriques de la maison explosèrent... Des arcs électriques lancèrent leurs bras gorgés d'énergies négatives... Ils s'exposèrent au monde et pourléchèrent tout objets à proximité de chaque prise électrique, de chaque appareil branché... Radio-réveil, parc informatique, four, lampes, ampoules, lustres, radiateurs, téléviseurs... Tous chantèrent leur symphonie chaotique du carnage et des enfers... Les étincelles et protubérances électriques dansèrent autour des rideaux, des livres, des meubles et enflammèrent dans une ardente chorégraphie leurs rites dévastateurs... Les balances et le tempo fourmillèrent afin que tout autour des publics cadres et paysages intérieurs égosillaient leurs lamentations furieuses et mortifères... Baies vitrées, portes, murs et plafonds s'autoprojetaient afin que les flammes puissent prendre toute leur dimension, toute leur place, toute leur aisance...

La Divine Comédie de cet orchestre symphonique déchirait le temps et l'espace perdus dans une fumée sombre et violacée... Aloysius, architecte des réseaux électro-techniques, a su saisir la finesse d'une composition de génie... Et bientôt tout l'immeuble ne sera qu'un tas de cendres surdosés du confort des hommes, leur merveille universelle : le Génie Electricité...

On pouvait voir, tracé sur les pans de murs, cette signature, tel un artiste :

"Aloysius Luctus"

22 Re: Sortie à risques le Dim 9 Jan 2011 - 23:07

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin
La projection de lumière miroitait depuis son vol léger et se posa sur l'épaule de la jeune fille, comme souriant. Le départ précipité de l'envoyé d'Hadès l'avait rassuré mais bientôt il présagea que quelque chose clochait... Il décolla à nouveau, cherchant de manière sporadique des traces du cosmos de l'entité maudite et il se figea...

Le phénix hurla alors que les premières notes démentes du spectres résonnaient autour. Il s'abattit sur Kuro soudainement, l'enveloppant de ses ailes d'argent. Repoussant les ondes destructrices mais sans pouvoir empêcher l'inévitable, le corbeau opta pour la dernière chance... Il avala l'enfant. Le patronum absorba l'enfant et disparu dans la gorge du corbeau qui s'envola à tir d'ailes sans demander son reste alors que l'ode à la destruction se déchainait à quelques mètres de là... L'explosion envoya le piaf valser dans le ciel, esquivant brisures de ver et projectiles en tout genre alors que l'immeuble dans un terrible grincement et souffle de flamme dont la chaleur se dégagea jusqu'ici terrifia un instant l'envoyé d'Odin.

(Le fou... Combien de personnes vivaient dans cet immeuble... Combien a-t'il balayé pour son seul désir psychotique et destructeur ? Hadès est une mal qu'il faut extraire de la surface de notre monde...)

Il versa une larme alors qu'il se détournait et partait d'un vol régulier vers l'océan et vers une autre destination... En son coeur somnolait la jeune fille, future chevalier d'Odin. Comment allait-elle réagir en apprenant que son chez elle était parti en fumée ? Elle pouvait se laisser sombrer dans le désespoir ou la vengeance, ou bien tenter de se forger une nouvelle vie à zéro.



HRP: Fin du recrutement. Après de message, tu écriras ton ultime réponse, décrivant ta sensation quand le phénix t'enveloppe, et t'absorbe en lui. Tu seras gardée dans un sommeil profond, dans une sorte de drole de rêve de ton choix mais où la sensation de voler sera régulièrement perçue. Ensuite, je te contacterais en mp pour mettre au point la prochaine étape de ton aventure. Bon courage pour la suite!



Dernière édition par Odin le Lun 10 Jan 2011 - 19:30, édité 1 fois

23 Re: Sortie à risques le Lun 10 Jan 2011 - 8:02

Kuro


Kuro failli s’évanouir en voyant la réaction du spectre à son refus de le suivre. Elle sentait sa chambre trembler sous la fureur d’Aloysius, en plus de ses propres tremblements à l’idée de ce que le monstre allait peut-être lui faire. Soudain, il disparut, où du moins ce fut l’impression que la jeune fille eut en voyant son corps se réduire. Puis, plus rien, le silence total. Elle sentait son cœur encore secoué par tous ces évènements, mais réussi à lâcher un soupire de soulagement à l’idée que le monstre était parti. Elle sourit à l’oiseau, voulu y porter sa main pour le caresser, mais n’osa, car l’animal lui semblait trop… divin pour ça.
Soudain, la jeune fille entendit un grésillement, en même temps que l’oiseau décollait de son épaule. Elle senti son estomac se serrer. Elle avait le pressentiment qu’Aloysius était toujours là, dans son appartement.

"Noooooooooonnnnnnn !!!"


Elle vit l’oiseau fondre sur elle et l’envelopper dans ses ailes, puis son bec se rapprocher dangereusement d’elle. Elle hurla sur le coup mais n’essaya pas de s’échapper, tétanisée. Son cri mourut alors qu’elle traversait la gorge de l’animal divin, elle sentait les muscles (si l’animal était réellement fait de chair, ce de quoi elle doutait fortement à l’instant) de l’oiseau lui couper le souffle, et cru un instant qu’elle allait mourir là, étouffée. Puis elle atterrit à l’intérieur de la bête, dans ce qui semblait être une sorte de poche.

(Baaah… Je suis dans son estomac !)


Elle n’eut pas plus de temps pour réfléchir à ce qui lui arrivait. Elle se sentit secouée plusieurs fois dans le corps de l’oiseau, et perçu des bruits étouffés d’explosion. Mais déjà elle commençait à somnoler. Elle avait l’impression de flotter, ou de voler peut-être. Puis elle s’endormit pour de bon, mais au plus profond de son sommeil, cette sensation ne la quitta point de tout son voyage. Elle rêva parfois de ce qui s’était passé chez elle, de façon très floue, ainsi que de lieux qu’elle ne connaissait pas, mais elle senti inconsciemment que ça n’allait pas tarder…

HRP:
Et voilà c'est fini, Kuro vole désormais vers de nouvelles aventures !

24 Re: Sortie à risques Aujourd'hui à 11:51

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum