Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'érrance du Déchus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Re: L'érrance du Déchus le Jeu 10 Mar 2011 - 17:36

Gabriel


Loin , au fin fond des montagnes d'Arménie , là çe trouve un homme ; seul , perdu au beau milieu de ce paysage partagé entre roches et forêts . Cet homme n'est autre que Gabriel Altaveran qui vient tout juste de quitter son village et ses gens qui l'empêche de se divertir .

"Me voila bien malin , je suis seul maintenant , il n'y a plus que moi et ces montagnes , mais je préfère encore cette condition que de rester dans ce village où tous m'empèchent de me distraire".

Ayant erré toute la journée , Gabriel atteint finalement le lieu qu'il désirait : Un village abandonné , loin de chez lui .
Ce n'était pas réellement un village mais quelques maisons en retrait dans la montagne , dans un état de délabrement avancé mais qui pouvaient lui offrir un abri le temps qu'il y resterai .
La nuit fut assez difficile , n'ayant pas eu le temps de faire du feu ni de pouvoir s'installer confortablement , Gabriel resta éveillé une grande partie de la nuit . Ne pouvant trouver le sommeil , il sortit de son sac son seul compagnon de route : un petit instrument de musique semblable à une lyre et se mit à jouer quelques notes et à chanter les quelques phrases lui venant à l'esprit :

Ô toi pauvre voyageure voyageur égaré
Que pensais tu trouver dans cette idée insensée
Loin de tous tu pensais trouver la paix
Mais maintenant te voila seul à jamais
Comment compte tu de nouveaux jouer
Si de la souffrance des autres tu t'es éloigné


Durant sa complainte , Gabriel eut un sentiment des plus étranges , il entendais comme un échos , comme si il n'était pas le seul à chanter . Il lui semblait tout au long de sa chanson qui les ténebres autour des lui lui répondaient

2 Re: L'érrance du Déchus le Ven 11 Mar 2011 - 15:38

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Les fins filets de courants d'air traversaient rues et voyettes, non sans se gêner d'entrouvrir et de refermer les quelques volets ou portes de ce hameau abandonné. Les crissements des gonds laissaient transparaître une certaine inquiétude dans l'obscurité ambiante. Même les flammes du feu improvisé se courbaient afin de consentir à son ample languissement. Les volutes d'air s'infiltraient et s'immisçaient dans chaque interstice, chaque orifice... Une onde étouffante qui envahissait l'espace et le temps...

Le jeune homme à la harpe se sentait subitement oppressé. Son esprit lui jouait-il des tours ? Ou était-il réellement aucunement seul en cet endroit déserté ? Un poids, accablant, se posait sur lui... Mais qu'était-ce ? C'est alors que le vent s'alourdit et étouffa le feu jusqu'à en laisser de simples braises... Dans cette lueur rougeoyante, la pénombre prit toute son emprise... Et la complainte jouée fut fredonnée comme le souffle du vent dans les cimes des arbres...

Gabriel devait-il y voir l'annonciation d'un terrible présage ? En tout cas ce qui est sûr c'est qu'il était observé. Les éléments devaient-ils lui prédire la venue d'une personne de l'outre-monde ? Ou était-ce lui qui sombrait dans un au-delà des limites de la pensée humaine ? Tout autour de lui contribuait à observer les faits et agissements du trouver. Une force omniprésente, elle devait trouver son digne représentant...

(Alors ce serait lui l'élu... Ainsi soit sa volonté...)

Une silhouette sombre séjournait non loin du lieux de recueil de Gabriel. Une silhouette recroquevillée et endrapée dans un tissu opaque couvert de rougissements dus à la braise. A côté d'elle gisait un chapeau, un chapeau haut de forme... Sa main aux doigts crochus saisit le bord du chapeau pour le remettre sur la tête à la chevelure longue, fine et ébène. Le bipède se redressait. Et dans un soubresaut de mouvements, le bras ample redressa le tissu opaque vers les cieux. Et en un tour de main la silhouette disparut. Tel un prestidigitateur, le corps se dissipa dans des volutes d'air et de poussière. Et pourtant un sifflement strident traversa l'espace qui séparait le Magicien de Gabriel. Deux objets fins, petits et lisses cisaillèrent l'atmosphère. Aux pieds de Gabriel, se figèrent sans qu'il ne dusse les esquiver, deux cartes à jouer : un valet de pique et un as de carreau.

3 Re: L'érrance du Déchus le Ven 11 Mar 2011 - 22:25

Gabriel


Cette premiere nuit fut des plus étranges pour Gabriel ; en plus de la passée loin de cher lui et pour la première fois de sa vie totalement seul il avait passé une majeure partie à jouer de sa harpe seul moment où il se sentit apaiser. mais il était loin de penser à ce qui lui arriverait : en plus d'avoir eu la nette impression de ne pas être seule durant une grande partie de la nuit ; entre les sifflements des courants d'aires et une ambiance oppressante et Gabriel n'eut jamais aussi peur de sa vie que lorsqu'un sifflement strident fendit les ténèbres. Ce n'est alors qu'après cela que Gabriel put enfin s' endormir un large sourire figé sur son visage .

Le lendemain matin Gabriel se rendit compte qu'il n'étais effectivement pas seul : deux cartes gisaient à ses pieds un valet de pique et un as de carreaux

"Des cartes ! Je m'attendais a tous sauf à saaprès avoir passé une nuit dans ces ruines."

Gabriel ramassa d'abord le valet puis l'as ; ne pouvant détourner ses yeux de ces cartes définitivement étrange .

Gabriel rangeât les cartes dans son sac et se mit en route vers le village le plus proche de là ou il se trouvait sur le chemin il ne pouvait détourner ses cartes.

"Deux cartes ... pourquoi deux cartes et qui les a mises là ???Etrange"

Quelque chose de plus étrange se passa alors que Gabriel pensais avoir atteint l'orée du bois Gabriel ne tomba sur autre choses que les ruines qu'il avait quittées quelques minutes auparavant.

"Mais qu'est ce que c'est que........je n'ais pourtant pas fait demi tour!"

Prit d'un immense sentiment d'angoisse Gabriel se mit a courir droit vers l'orée du bois et retomba sur ces ruines ces maudites ruines; mais Gabriel n'est pas du genre à abandonner il recommençât encore et encore mais il retombait toujours au même endroit . A court d'idée et ayant perdu tout espoir de quitter cet endroit Gabriel regagnât le lieux qu il avait quitter ce matin sortit les deux cartes de son sac les regarda longuement sans pouvoir comprendre l'étrange pouvoir qu'elles éxerçaient sur lui . Il sortit ensuite sa harpe et comme si l'histoire se répétait ; il se mit à jouer et à fredonner :

Ô toi pauvre voyageur égaré

En ce lieux tu es enfermer

persuader que quelqu'un t'empêche de jouer

Mais l'espoir de partir ne t'a pas quitter

De deux cartes maintenant accompagné

de tes pensées elles se sont accaparées

de tes pensées elles se sont accaparées

de tes pensées elles se sont accaparées.....

"Ma parole mais je deviens fou!Je ne sais même plus ce que je dis .....tout est si flou.....Les cartes...Les cartes...."


Gabriel sombra dans les ténèbres , le folie mais peu lui importait. Seule les cartes comptaient .

4 Re: L'érrance du Déchus le Mer 16 Mar 2011 - 14:46

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Hrp : attention de ne pas faire évoluer ton personnage alors qu'un cadre n'a pas été posé. Le maître du jeu ou narrateur n'a jamais fait état d'une quelconque emprise spacio-temporelle qui te maintiendrait en ce village désert. C'est un pouvoir très spécial et tu ne sais pas pas si mon PNJ en a la capacité. Mieux vaut éviter d'installer ce décor même si ton imaginaire semble très fertile. Justement, sers-toi de cette imaginaire pour rester dans la cohérence. Et prends bonne note de ce qui est mit en place. Il ne sert à rien de se précipiter, tu risques de faire ou d'écrire plus de bétises en ce sens. Bons RPs et bon jeu. Hadès.


Le barde, quelque peu perdu par ce qu'il vient de vivre, essaie de se rassurer en entonnant son éternelle sonate. Son esprit lui dicte qu'il se trouve bloquer en ces lieux. Gabriel doit trouver une solution et vite, enfin tout au moins comprendre... C'est alors qu'une voix mystérieuse résonne ainsi dans cet atmosphère oppressant... Un voix contenue, une voix masculine, une voix suave... Entendant ces paroles un peu confuses, il sent une pression sur son épaule comme si on le secouer avec énergie mais sans mal...

Eh oh ! On se réveille là... Il n'est pas temps de dormir... On se lève... Tu as autre chose à faire que de flémarder près du feu dans cet endroit sinistre... Un élu de sa Majesté ne peut se le permettre... Réveille-toi !"

Gabriel ouvre alors un oeil. Observe. Reprend sa respiration normale. Observe autour de sa tête ce qu'il y a de proche. Et là il les voit... Deux perles, deux iris, d'un bleu de nuit qui fixent Gabriel avec profondeur. Au coin de l'oeil gauche, telle une larme, un tatouage d'un as de carreau est visible. Des mêches de cheveux fins, longs de couleur ébène balayaient, en fonction d'une douce brise, ce regard intense. l'être porte un chapeau haute-forme que Gabriel aurait pu voir plus tôt... Oui c'était lui, la silhouette non loin qui observait Gabriel... Le barde le voyait à présent de près... L'être ne se dissimulait plus...



"Ah ! Te voilà enfin réveillé ! Tu délirait dans ton sommeil léger comme si tu était en prise avec un lieu dont tu n'arrivais pas à te dépétrer. Tu vois, tu es toujours à la même place. Tu n'as pas bougé. Tu as vu trouble et tu t'es effondré lorsque tu as vu ces deux cartes se figer à tes pieds... Sans doute la pression intérieure que tu t'es mise. La peur peut-être. Pourtant tu asété choisi pour représenter les grandes forces de la nature... Je suis entrain de me poser des questions à ton sujet... Pourquoi le maître t'a choisi toi et pas un autre ?... Enfin soit !"

Le personnage tiré d'une contrée de dandys, après s'être exprimer, s'assied aux côtés de Gabriel, près du feu qui n'est plus que braise. Il prend un peu de petit bois et ravive le feu pour réchauffer Gabriel. Puis il reporte son attention sur le jeune homme.

"Je me nomme Hogier, Hogier de Danemarch, jeune élu. On 'a envoyé te quérir et voir si tu es digne à combattre à nos côtés. Enfin combattre, vu ton état fébrile, il est clair que tu n'en as pas la carrure... Mais peut-être qu'avec un peu d'entrainement, on arrivera à faire quelque chose de toi... Quoi qu'il en soit, nous avons remarqué que tu était capable de prodiges... Peut-être avec cette harpe que tu garde précieusement... Sais-tu jouer autre chose que de la harpe ?... Enfin bon ! Les gens semblent te craindre... Sais-tu pourquoi ?..."

Hogier observe avec insistance l'adolescent. Il semble attendre les réponses à ses questions. Enfin peut-être a-t-il déjà les réponses, mais il a envie de savoir si Gabriel sait le pourquoi du comment. Hogier envisage cela plutôt comme un test tout en sachant rester imperceptible dans ses sentiments. Après tout, il avait réussi à se faire une place dans la cour de Charlemagne grâce à ce talent d'éloquence. A voir maintenant si Gabriel est prêt à suivre sa destinée...

5 Re: L'érrance du Déchus le Mer 16 Mar 2011 - 19:39

Gabriel


Sortit brusquement de son délir,il fallut quelques instants à Gabriel pour se remettre totalement d'aplomb .L'esprit encore embrouillé , il remarqua enfin les deux yeux qui le fixaient . ressentant d'abord un sentiment de peur , il ne pouvait détourner son regard de celui de l'homme qui l'observait .
C'est alors que cet étrange personnage , à la fois énigmatique mais si captivant lui raconta que Gabriel avait commencé à délirer après l'apparition des cartes . Alors que le jeune Arménien commençait à y voir plus clair , c'est alors que l'homme au chapeaux haut-de forme s'assit à coté de lui comme si de rien n'était , ce qui fut une nouvelle experience , lui que tout le monde rejetait , voilà qu'un homme se mettait à lui parler "normalement" . Pris d'un certain sentiment de fierté , il écouta cet homme avec le plus grand serieux lorsqu'il se remit à parler . C'est alors que Gabriel retomba dans l'incompréhension la plus total , mis à part le fait que cet homme ce prénomait Hogier de Danemarch ; il resta totalement surpris lorsqu'il se mit à lui parler ; d'abord en l'appelant "jeune élu" puis lorsqu'il lui raconta qu'il était venu vérifier si il était digne de combattre à "leurs cotés" ; qu'"ils" avaient remarqué que Gabriel était capable de prodiges . Il se resaisit lorsque Hogier lui parla de sa lyre , ainsi que la crainte qu'il inspirait autour de lui .

"Pour répondre à votre première question , Monsieur ou....Hogier ; je ne sais comment vous appeler ; la harpe est le seul instrument qu'il me reste , oui je suis capable de jouer de nombreux autres instruments mais ils sont tous aussi ennuyeux les uns que les autres , seule la hrape apaise mon esprit lorsque je suis en colère ou même si je ne le suis pas , cet instrument émet un son qui n'est comparable à aucun autre".

Gabriel mit un peu plus d temps afin de réflechir à la seconde question de Hogier.

"Je pense que tout d'abord les gens me haïssaient comme je les haïssais tous...."

C'est aors que son regard d'habitude d'un gris très clair se mit à s'assombrir et un léger rictus se dessina sur son visage .

"Vous savez , je pense que les gens commencent à vous craindre dès l'instant où vous ne les craignez plus . C'est à force de désespoir que j'ai commencé à faire du mal autour de moi mais......contrairement à ce que je pensais , j'ai adoré ça ; ce moment où toute la violence que vous avez subie , vous la retournez contre celui que vous avez en face de vous . C'est un sentiment aussi jubilatoire que de jouer de la harpe vous savez ? Bien que le plaisir de tuer ne m'a pas encort été offert".

C'est alors que que le regard de Gabriel se transforma en un regard chargé de questions.

"Mais...qui êtes vous ? L'homme étrange à qui je parle depuis tout à l'heure mais dont je ne connais absolument rien! Et de plus vous m'avez affirmé que vous aviez été envoyé afin de voir si j'étais digne de combattre à "vos" cotés mais aux cotés de qui ? Et combattre quoi ? Et pourqoi m'appelez élu ?".

A ce moment là , des centaines de questions se bousculaient dans l'esprit de Gabriel , visiblement de plus en plus intrigué par cet étrange personnage au chapeaux haut-de forme et au tatouage en as de carreau comme l'une de ses cartes .

6 Re: L'érrance du Déchus le Lun 21 Mar 2011 - 17:51

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Hogier, occupé à nourrire le feu, était donc assis aux côtés de Gabryel. Il l'écoutait attentivement même s'il n'y paraissait pas. Il sentit s'appuyer, contre lui, le regard et les rictus du jeune homme à la harpe qu'il chérit tant. Hogier restait impassible. Pourtant un sourire égal à celui de son interlocuteur s'inscrivait sur son visage. Il attendit qu'il avait fini ses questionnement pour enfin répondre à ses requêtes. Il posa alors son regard profond dans celui du barde.

"Comme, je te l'ai dit, je me nomme Hogier de Danemarche. Et toi, il semblerait que tu t'appelles Gabryel. Est-ce une allusion à l'ange messager... Pourquoi pas... Toujours est-il que tu es porteur d'un message pour le monde... Il me semble en effet que tu refuse ce monde, enfin... Tout au moins la population qui l'habite. Je fis autrefois partie de ses habitants... Oh ! Cela remonte à des centaines d'années..."

Hogier sourit parti dans ses pensées. Il retrace son parcours à travers l'histoire.

"... Oui c'était du temps de Charlemagne.. Vois-tu, sur l'une des deux cartes que je t'ai apporté en guise de signature, je représente ce valet de pique. Et, oui, l'histoire a fait que mon nom et mon personnage sont devenus une des figures emblématiques du jeu de cartes. Tout comme Charlemagne, le Roi de cœur..."

Hogier a un petit soupire de rire. Il est toujours dans ses pensées et se remémore ce qu'il a vécu.

"... Mais sans doute, tu ne me croira pas, non, tu n'es pas homme à te laisser embobiner dans des histoires abracadabrantesques... Pourtant c'est la simple vérité... Je suis Hogier de Danemarche, mort pour les francs, berceau d'une nouvelle ère de civilisation... J'ai été l'un des gardes impériaux de ce roi... Puis on m'a ouvert une nouvelle voie... Je fais parti d'une armée puissante, une armée des ténèbres sur laquelle, seul le Sombre Monarque règne... Il m'a épaulé pour la chute de l'Empire franc et la déchéance de Charlemagne... Oui, je suis assez satisfait de cette décadence. En tout cas, j'y aurai contribué... Et maintenant c'est le Monde entier qui m'étouffe... Mais Hadès veillera à purifier toutes les âmes et ainsi couvrir de ténèbres la vie elle-même..."

Hogier manifeste une certaine satisfaction. Il n'a pas prêté attention à l'écoute du jeune homme qui doit être quelque peu perdu avec les différents propos tenus par l'homme aux cartes.

En tout cas, Gabryel aura vu qu'Hogier manipulait des cartes à jouer tout au long de son monologue. Il supposera qu'il est joueur et que les cartes sont son credo tout comme pour lui c'est la lyre. Hogier reprend le dialogue.


"Et donc, toi ! Gabryel. Tu as été repéré par notre Sombre Monarque pour tes talents de semer l'angoisse ou la peur à quiconque écouterait ta musique. C'est ce don, qui est en toi, qui réveille des sens cachés que ton esprit refuse de refouler. Tu l'as dit toi-même, cette harpe t'apaise et émet un son incomparable à d'autres. Peut-être deviendras-tu premier musicien pour sa majesté Hadès... Qui sait ? En tout cas tu lui a fait bonne impression... Et on m'a envoyé te quérir... Afin que tu te joignes à nous et à nos combats pour la purification des âmes..."

Hogier appuie sa main contre l'épaule de Gabryel en toute amitié, le sourire aux lèvres. Il sait que ce petit être deviendra puissant et sera digne de représenter l'armée du Seigneur Hadès. Mais, pour l'heure, c'est à Gabryel d'entendre et de répondre à la requête d'Hogier et de l'Empereur des Ténèbres...

7 Re: L'érrance du Déchus le Ven 25 Mar 2011 - 17:46

Gabriel


Gabriel fut tellement absorber par l'histoire d'Hogier que son imagination fit naitre dans les flammes tout ce qu'il lui racontait : Charlemagne....., des scènes d'histoires défilèrent devant ses yeux . Le soupire de rire d'Hogier reporta l'attention de Gabriel sur cet homme ; ou plutôt sur les cartes qu'il tenait en main depuis le début de son récit lui rappelant se lyre qu'il ne pouvais savoir loin de lui . Puis Hogier lui conta des choses encore plus étranges ; oui ; cet homme aurait alors appartenu à la garde impériale de ce célèbre roi et il aurait de plus contribué à sa déchéance après avoir succomber à son service épauler par le sombre monarque . Bien que ce récit fut des plus étranges , Gabriel laissa Hogier continuer son récit tout en tentant de bien saisir le fil de cette histoire sortie du monde réel . La suite fut encore plus captivante ; Hogier parla du talent obscur de la lyre toujours entre les mains de Gabriel .

"Il est vrais que mes musiques n'ont jamais enjoué grand monde , il est également vrai que les gens ont toujours fui quand je jouais" pensa Gabriel avec une pointe d'amusement .

C'est alors qu'Hogier lui fit une proposition qui pouvait changer le destin de Gabriel : rejoindre les rangs d'Hadès.
Bien que ceci eu l'effet d'un choc , d'un basculement complet de ses projets d'avenir et que tous se bousculait dans sa tête Gabriel conserva tout d'abord un visage dénué d'expressions , froid . C'est alors qu'une flamme apparue dans ses yeux depuis trop longtemps éteint .
Gabriel se mit alors à rire:

"Tu est un homme vraiment surprenant Hogier , toi tu aurais plus d'une centaine d'années , tu serais mort en servant Charlemagne et tu serais venu me chercher moi !"

Le visage de Gabriel redevint inexpressif , les yeux perdus au loin . Il réflechissait à ce qui pourrait enfin changer sa vie .

"Ton histoire est des plus étranges.....mais soit ; admettons que tu dise vrais , admettons que tu soi bien un serviteur d'Hadès ; admettons que tu est venu me chercher....."

Un sourir apparut sur son visage ; celui d'un homme qui venait de réaliser qu'il avait enfin le possibiliter d'assouvir ses jeux les plus maccabres .

"Si j'accepte de te suivre , si jamais j'accepte de servir Hadès....."

Gabriel posa alors à son tour sa main sur l'épaule d'Hogier , arborant un air des plus machiavéliques qui soit .

"Offrez moi mon seul plaisir , la souffrance et la peure ; laissez moi enfin pouvoir de jouer de nouveau et je serai près à servir...à n'importe quel prix !"

8 Re: L'érrance du Déchus le Dim 8 Mai 2011 - 20:29

Zeus


Spoiler:
Up pour Hadès... Ou sinon, je peux terminer le recrutement si tu le souhaites

9 Re: L'érrance du Déchus le Mar 17 Mai 2011 - 13:37

Pandore


Représentant terrestre

Hogier regardait sans broncher le musicien assis près de son feu. Les yeux dans les braises, il écoutait le jeune homme répondre à ses questions.

"Ta seule condition pour me suivre est de pouvoir jouer de la musique... Mais sais-tu seulement que je ne viens pas pour tes talents de musicien, nous n'avons nullement besoin d'un orchestre dans le palais de notre maitre. N'oublie pas que je suis venu à toi car notre sombre monarque a besoin de combattants dévoué et puissants pour l'aider dans ses projets"

Hogier savait que le jeune garçon avait compris le message mais il était aveuglé par ses envies et désirs de jouer d'un instrument de musique. Il savait aussi qu'une armure était sous la protection de l'étoile de la musique... Serait-il l'élu ?

"Je ne te garantis rien et je ne sais quelle sera ton étoile protectrice... Ce que je sais, c'est que notre sombre monarque t'a reconnu comme l'un de ses soldats... peut être que tu seras digne de faire partie de sa garde d'élite.
J'ai bien compris que tu souhaitais rallier notre cause mais pour le moment, tu ne peux te présenter dans notre sanctuaire ainsi ! Ton âme n'est pas purifiée et elle doit être impeccable pour rejoindre nos rangs"


Hogier recula d'un pas et reprit fermement sa canne dans sa main droite au niveau du pommeau. Et doucement, il bascula l'autre extrémité de sa canne vers l'arrière jusqu'à heurter un objet métallique. En regardant de plus près, le jeune garçon pouvait distinguer un jerrican d'essence de couleur vert armée datant de la seconde guerre mondiale.

"Maintenant tu dois nous prouver que tu es digne de nous rejoindre en purifiant ton âme... Cette épreuve sera ta première étape... "


Hogier recula de quelques pas. Suffisamment pour disparaitre en grande partie... Seule sa tête restait sensiblement visible et attendant la suite des opérations

10 Re: L'érrance du Déchus le Ven 30 Sep 2011 - 16:42

Gabriel


Le regard du jeune homme passa tour à tour de l'effroi à la colère .

"Pardon?! Vous êtes en train de me dire que je dois m'immoler pour me purifier! Que je dois mourir comme un traître ; car ici c'est comme cela qu'ils finissent ; et moi , Gabriel , bien que déchu je suis d'une lignée noble et je refuse de mourir d'une façon des plus humiliantes qui soit ! NON JE REFUSE !!! Bien que mon désir soit de servir le dieux des enfers je suis aussi poête que cruel et vous me proposez des cendres ! C'est comme proposer l'enfer à un ange !"

Son regard se tourna ensuite vers la jerricane

"Non pas ça , tous mais pas ça...."

Se tournant vers Hogier

"Je vous demande seulement ceci , trouvez moi autre chose mais je ne peux finir de cette façon!"

Pendant qu'il parlait , dans le regard du jeune homme transparaissaient des images d'horreures passées , si effroyable que tout être normal aurait perdu la raison en les voyant .

11 Re: L'érrance du Déchus le Mar 1 Nov 2011 - 16:01

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Hogier observa le jeune homme qui ose s'opposer à la volonté du Sombre Monarque. Une lueur incandescente se lit dans le regard du garde impérial. Il dévisage complètement le freluquet qui refuse l'immolation... Hogier au premier abords était très sociable mais le fait qu'on se refuse à exhausser son souhait et celui de son Dieu... Un silence à rendre mal à l'aise se soupire des entrailles de la terre.... Le crépitement du feu s'efface... La poussière virevolte ça et là dans les squelettes des maisons abandonnées qui entourent les deux protagonistes... isolés... seuls...

Hogier dans un geste lent approche davantage le jerrican près du foyer. Il psalmodie des paroles incompréhensibles, des incantations kabbalistiques...


"Gabriel ! Toi qui ne se soucie guère que de ton être et de ta façon d'être. Ne crois-tu pas que tu devrais laisser sur cette Terre morne ton orgueil et ta fierté... Hadès n'a nul besoin de pitoyables miséreux qui réfutent la beauté d'un acte de purification de son âme."

Une aura violacée entoure bientôt Hogier de sa toute puissance... Les vents attisent les flammes du foyer qui viennent pourlécher les mollets de Gabriel... Le jerrican surchauffe également... Les flammes dansent et réchauffent plus que nécessaire le corps frêle de Gabriel. Un cercle se trace autour du feu et de Gabriel et le jeu de cartes d'Hogier vient tournoyer le long de ce tracé jusqu'à ce qu'elles deviennent une sphère incarnate....


"Alors ! Messager des Dieux ! Es-tu prêt à sacrifier ta vie pour notre Seigneur... Regarde cette sphère qui agit sur tout ton être... Observe comme elle se fait l'étau de ta chair... Voit comme sa force est broyeuse..."

C'est alors que la lyre de Gabriel se fait prendre dans les mandibules infernales du cosmos du spectre d'Hadès... Bientôt les couleurs du pique déchiquettent peu à peu cet instrument de malheur....


"Alors Gabriel ! Acceptes-tu de mourir pour le Maître... Acceptes-tu de t'enduire le corps du liquide inflammable ou devrai-je te dépecer moi-même et auquel cas tu n'auras plus aucune chance de gagner les rangs de sa majesté Hadès... A toi de voir... niiiiiaaaarkkkk... ahhahahahhaa..."

Un rire dément se fait entendre alors par delà les collines et l'horizon... Hogier enflamme une à une les cartes de couleur du pique...

"A la dernière... Tu seras banni... à moins que tu aies une subite illusion..."

Hogier sourit de manière carnassière, son regard couvert des pulsions du malin transperce la douleur visible de Gabriel...

12 Re: L'érrance du Déchus le Mar 1 Nov 2011 - 20:09

Gabriel


Ce qui se passa ensuite était des plus dément : les flammes , la douleur , les cartes , l'idée de mort:

"Je ne me souci guère de moi......tu as raison Hogier..."

C'est alors qu'apparut un sourire sur les lèvres du jeun homme:

"hahaha...je te parait sûrement faible mais je suis différent de ce que tu croit...hahahaha...merci Hogier merci grâce à toi je vois enfin la véritable beauté...cette douleur , cette mort si proche sont ce que je voulais voir !!!! Je voulais également testé la résolution de sa majesté et je suis heureux de voir qu'elle ne plie guère face aux supplication d'un pauvre être vivant! Oui merci Hogier ,grâce à toi mon bonheur est à son comble je ne pouvait demander mieux.....c'est vraiment magnifique !"

Luttant contre les flammes , Gabriel s'approchât alors de la jerricane d'essence et la pris dans sa main ignorant la douleur .

"Et maintenant Hogier...le bouquet final!....Shouaite moi bonne chance!"

Après avoir dévisser le bouchon de la jerricane , Gabriel fit tournoyer l'essence atour de lui ce qui eut pour effet de former une véritable tornade de feu , ultime acte du Déchus de son vivant.

13 Re: L'érrance du Déchus le Mer 2 Nov 2011 - 16:59

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Le visage d'Hogier changea complètement. D'un rire sarcastique, ses traits se durcirent jusqu'à une fermeture totale... Il observait et dévisageait son futur apprenti ou pas... Il ramena en ses mains, en un paquet, les cartes qui voletaient dans cette sphère d'énergie... Les flammes sur les cartes s'étouffaient Les cartes réapparaissaient sans aucune décrépitude... La sphère d'énergie s'estompait peu à peu... Hogier s'éloignait de la torche humaine, purification légitime de Gabriel... Chaque être humain est maître de son destin... Il suffit parfois de très peu de chose pour prendre en main sa vie... Gabriel aura goûté à la flamme qui le prophétise à devenir peut-être un jour un spectre d'Hadès.

Le sourire d'Hogier qui vient de s'esquisser sur son visage en dit long... Alors que la douleur infernale s'empare du corps du joueur de Lyre... Le joueur de cartes s'éloignent peu à peu se mouvant dans les ombres incrustées par les rougeoiements flamboyant du jeune homme immolé. Bientôt Hogier aura disparu... Gabriel quant lui subit sa douleur... Que ressent-il ? deviendra-t-il vraiment un spectre d'Hadès ? Hadès viendra-t-il le sauver de la miséricorde ? Nombreuses doivent être les questions qui viennent inonder l'esprit de Gabriel et qui attise les flammes dansantes au clair de lune...


hrp : Gabriel, à présent essaie de décrire cette mort qui te choit peu à peu dans les ténèbres. Ensuite nous passerons à l'étape suivante.

14 Re: L'érrance du Déchus le Mer 2 Nov 2011 - 19:48

Gabriel


Puis ce fus le vide , le jeune homme pouvait voir son corps se consumer comme si il était spectateur de la scène...

"Pourquoi ??? Pour qui ??? La mort vaut elle vraiment la peine d'être vécue ?? mon entrée aux enfer est elle réelle ??? Ai je fais le bon choix ???"

C'est avec un esprit torturé que Gabriel regarda son corps de chaire et d'os devenir cendres....

"Non j'ai choisis de servir , choisis de devenir un serviteur , d'offrir mon âme....moi et uniquement moi!!!"

Peu à peu tous disparaissait , tout devenait plus sombre.....

"Seigneur Hadès c'est à vous que j'offre mon âme et j'espère être digne de vous!!!!"

15 Re: L'érrance du Déchus le Ven 4 Nov 2011 - 16:25

Hadès


Dieu - Admin
Dieu - Admin
Dans le village fantôme résidait à présent un seul et unique nuage de cendres... L'environnement était trouble mais dès lors qu'on s'approchait des derniers crépitements d'un feu, effaçant ça et là quelques fumées, apparaissait un corps décharné.

Ce corps cuit tombait en poudre à ses extrémités... On ne voyait ni pieds, ni mains... Un tronc d'où s'étirent deux cuisses et deux épaules. Un tronc couronné d'une tête terrorisée.

L'épiderme n'existait plus,aucun tissus de chevelure... Les muscles carbonisés offraient une expression d'angoisse et d'épouvante... Un visage de terreur aux yeux exorbités semblait crié à l'aide et plaidait la souffrance d'un être torturé, recroquevillé, prisonnier des feux... Près de ce corps gît les restes d'une lyre détruite et partie en poussières... L'homme la tenait-elle tout contre son coeur ?...

Gabriel n'était plus et ce pour l'éternité... Son âme doit être jugée à présent... Il devra errer dans le Puits des Ames...


Hrp : la suite se joue ici :Le joueur de Lyre... Ou bien...

16 Re: L'érrance du Déchus Aujourd'hui à 14:23

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum