Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Ici à... Nagano !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Ici à... Nagano ! le Mer 8 Juin 2011 - 2:31

lee moobye


Le garçon souffla quelques instants après son épuisante ascension. Il laissa porter ses yeux sur le paysage.

« Ouah !! La vue… »

Il s’extasia un moment sur le décor qui s’offrait à lui ; Le parc national de Joshinetsu tout de blanc maculé s’étendait devant lui surplombé d’une fine couche de brume.

« C’est bon les vacances ! »

(Bon, un peu de sérieux, j’suis pas venu là pour rien. Si je place le C4 ici, ça devrait pouvoir créer une avalanche qui anéantira leur base en un rien de temps.)

Lee plongea sa main dans la paroi enneigée, se recula un peu pour jauger la masse qu’il venait de percer du poing. Il hocha la tête, décrocha son snowboard qu’il avait accroché dans son dos, s’assit face à la pente pour chausser. Il regarda sa planche.

(Aller, je compte sur toi, emmène-moi à la vitesse de la lumière.)

Il prit sa respiration et ferma les yeux.

(BOOOOUM !)

Sans se retourner, le detroitien s’élança en ligne droite dans la descente. Vingt mètres plus bas il envoya voler une grande vague de neige sur le coté en prenant son premier virage bien sèchement pour pénétrer dans une partie plus touffue du versant. Il slaloma entre les arbres à toute vitesse faisant croitre l’adrénaline en lui, puis il s’engagea sur un petit à-pic qui formait comme un petit tremplin naturel. Dans les airs, il se retourna pour imaginer l’avalanche qui le poursuivait et dans un timing parfait, il lança ses jambes par-dessus sa tête et se réceptionna dans le sens de la pente quinze mètres plus bas. Il se recroquevilla sur lui-même pour accroitre sa vitesse. Plus loin il vit deux skieurs en contrebas.

(Hé hé ! Vous pensiez m’avoir si facilement !)

Le jeune garçon tendit sa main en lui donnant la forme d’un revolver.

(BANG ! BANG !... Ce ne sera pas pour cette fois-ci !)

Il continua sa descente à toute vitesse pour échapper à son imagination, déterminé, il esquivait tous les obstacles sans jamais ralentir. Lorsqu’il arriva sur un terrain qui s’aplanissait légèrement, il risquait de perdre trop de vitesse alors il bifurqua nettement pour sortir des pistes et profiter de descentes plus excitantes. La poudreuse détalait sous sa planche donnant forme à de grosses vagues de neige qui tombait sur le flanc de la montagne. Il dut sauter pour passer au dessus d’un rocher et chuta de dix mètres à la verticale derrière ce rocher. La poudreuse était là pour amortir sa chute mais à son grand étonnement il passa au travers et se retrouva sur sa planche en déséquilibre sur une abrupte pente de glace, difficilement, il reprit le contrôle en moulinant frénétiquement des bras et se permit de redresser la tête. Il se trouvait dans une sorte d’immense caverne dont les parois étaient de roc et de glace d’immenses stalactites et stalagmites jaillissaient telles des colonnes sauvages. Lee descendit encore quelques mètres avant de se retrouver sur le plat. Il déchaussa son snowboard et le raccrocha dans son dos avant de parcourir la caverne des yeux.

Ok, pour l’avalanche je crois que c’est bon, mais ou j’suis tombé ?)

L’américain sortit son téléphone portable et utilisa la lumière de son flash en mode permanent pour s’éclairer. Il vérifia le niveau de sa batterie et se rassura. Quatre barres, il pouvait tenir au moins douze heures. Il s’élança dans l’exploration de la grotte.

(Si ça se trouve, J’ai mis la main sur une base secrète qui sert à fabriquer des armes nucléaires… Hé hé !)

Lee s’adossa à une grosse stalagmite transforma sa main droite en pistolet et la serra contre son cœur. Puis il jaillit d’un coup pointant devant lui ses deux bras pour éclairer et tenir en joug avant de se précipiter pour atteindre la stalagmite suivante et de s’y adosser afin de reproduire le même procédé. Il fit cela trois, quatre fois en s’enfonçant dans les entrailles de la montagne.

Cette fois-ci, il fit la même chose, mais les deux bras tendus, il éclaira et pointa de son arme imaginaire sur quelqu’un qui semblait être subitement apparu juste devant lui. Sous l’effet de la surprise, Edward poussa un gémissement, tomba sur les fesses et resta bouche bée, de grands yeux fixés sur la personne qui se tenait debout face à lui.

2 Re: Ici à... Nagano ! le Mar 14 Juin 2011 - 20:16

Grand Pope


Représentant terrestre

Gan n'était pas sorti recruter quelqu'un depuis pas mal de temps maintenant. Aussi fut il un peu surpris quand il fut convoqué par le Grand Pope. Entrant dans la salle du trône, il posa un genou à terre, attendant que le chef suprême des armées de la déesse se mette à parler.

Le Pope avait ressenti une nouvelle énergie naissante et son recruteur allait partir pour...

"Gan...Un cosmos vient de naître. C'est très faible mais il est susceptible de développer cette puissance pour une juste cause et toi...tu iras lui porter la nouvelle. Il se trouve à Nagano, au Japon...Va..."

Gan acquiesça de la tête avant de quitter la salle du Pope, un air interloqué sur la figure. Une recrue au Japon ? Et puis quoi encore ? Mais bon, après tout, le cosmos n'était pas une affaire de nationalité. Il embarqua dans un avion pour le Japon, curieux de rencontrer cette recrue potentielle. Sortant de l'avion , il se renseigna comme il pouvait pour aller jusqu'à Nagano. Cela n'était pas des plus facile mais il en avait vu d'autres.

La neige était assez épaisse et circuler dedans n'était pas facile quand on n'était pas équipé pour. Mais lui n'avait pas de problème puisqu'il faisait fondre la neige au fur et à mesure avec son cosmos. Il tomba bientôt sur une grotte assez profonde, sentant que le cosmos se rapprochait, il décida de l'attendre là. Cela ne servait à rien de se presser. Aussi quand une lumière brilla devant ses yeux, il sût que la recrue était devant lui. De fait, un jeune garçon aux cheveux hérissés était assis devant lui, manifestement surpris.

"Pas la peine d'avoir peur...Je ne te veux aucun mal. J'ai une offre à te proposer. Je me nomme Gan et je viens t'offrir d'œuvrer pour une cause au delà de ton imagination. Et je ne suis pas fou, crois moi. Dis moi...quel est ton nom ?"

3 Re: Ici à... Nagano ! le Mer 15 Juin 2011 - 21:13

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin

Heimdall observait son billet d'avion avec un air mêlé d'inquiétude et de lassitude. Il avait été demandé avec courtoisie certes mais un peu forcé quand même, de repartir en mission de recrutement… Lui qui n'avait aucune envie de quitter la Norvège et encore moins de s'envoler vers d'autres cieux, surtout si on en croyait les informations et des nouvelles peu engageante du Japon… Il prit malgré tout le premier vol long courrier depuis Oslo à direction de Narita… Pas franchement direct mais bon aller se percher à 3000m en montagne ne lui faisait guère peur et il partait avec la seule appréhension de quitter son nouvel élève et de ne revoir sa femme que dans pas mal de jours au vue de ses obligations en cours…

Le géant secoua la tête et soupira alors qu'il montait dans le zinc…

" Qu'est ce qu'il faut pas faire pour les dieux… " il leva les yeux au… plafond de l'appareil et se prit à faire une prière silencieuse " Faites juste que le ciel ne me tombe pas sur la tête, ok ? "

il s'installa et se retrouva encastré dans un fauteuil à peine confortable pour plusieurs heures de vol…

(…)

Heimdall dépassait en taille tout le monde. Carré des épaules à la taille et musclé à en faire pâlir de nombreux athlètes, la montagne ambulante s'était habillée pour l'occasion et avait négligée les peaux et le cuir tanné pour des vêtements plus basiques : Jeans, santiags et chemise à carreau, il ressemblait à un cowboy sur ses lendemains et ne semblait souffrir ni du froid ni de l'altitude. le Bus avait fait son petit chemin entre Narita et Nagano et il avait passé le temps à regarder le paysage passer d'un air renfrogné. Son humeur ne devait guère changer alors qu'il sentait les cosmos de deux personnes différentes, l'un ridicule en comparaison au second qui lui-même était négligeable vis-à-vis de celui du chevalier vétéran…

Il suivit les deux cosmos en marchant à travers la montagne, ayant troqué ses chausses contre des boots de neige et une paire de raquette… il se baladait tranquillement, chemise ouverte et visage rosi par l'air frais… Il contourna une falaise, un pic, passa par des chemins clairement hors pistes avant de pénétrer dans la caverne alors que l'autre recruteur se tenait devant la cible et semblait sur le point de préparer son speech. Il écouta un instant mais avant que le garçon ne réponde, il s'incrusta dans la conversation et se révéla, haussant la tête en signe de salut.

" Greetings… ou peut-être 'konnichiwa' ? "

Il souriait à l'attention de la crevette envoyé de chez Athéna, libérant sans rien dire son cosmos supérieur. Il ne roulait pas des mécaniques mais son torse velu et ses épaules craquant de sous la chemise qui le couvrait plus pour faire jolie que de manière efficace, en disait long sur ses capacités à résister au froid. Il ressemblait à la fusion entre un cow-boy américain, un trappeur canadien et un bûcheron viking… Il reprit à l'attention de l'autre recruteur.

" Tu grilles pt'être un peu les étapes mon jeune ami, non ? " commença-t-il avant de se tourner vers Lee. " Bref, je suis Heimdall et je viens de traverser le monde pour te trouver. Je ne te sortirais pas le train-train habituel de rejoindre une cause glorieuse et tout mais sache que aujourd'hui, tu risques de prendre une décision fondamentale et qui changera ta vie à jamais. Comme le dit notre 'amigo' venu nous apporter le soleil, j'suis pas fou… En tout cas pas plus que toi ou que lui… D'ailleurs, sympa la planche… Tu devrais tenter de skier sur les pentes sauvages du Galdhøpiggen… Hey, reste pas béas p'tit gars, on va pas te manger… "

Sa voix tonnait doucement comme le roulis des vagues au large des îles Lofoten et avait cette douceur héritée du calme tranquille des fjords norvégiens.

4 Re: Ici à... Nagano ! le Sam 18 Juin 2011 - 18:54

lee moobye


(De quoi ? Ce mec bizarre, en T-shirt, il veut me proposer un truc. Qu’est-ce qu’il fait là ? J’étais sur d’être tout seul là dedans ! Se pourrait-il ?... Un agent qui m’a observé et qui vient réaliser mon rêve ?)


Alors, que Lee spéculait sur cette personne sortie de nulle part, il tâtonna le sol pour reprendre son téléphone et le relâcha en écarquillant les yeux de plus belle lorsqu’il vit qu’un deuxième personnage tout aussi inattendu sortait de l’ombre. Celui-ci, taillé semblait taillé dans le roc, tant sa carrure était impressionnante.


(…Qu’est-ce que c’est que ça ? Et pourquoi sont-ils aussi peu couverts par sous un tel climat ? … Je suis bête ! Tenue spéciale !)


A en juger par son apparence c’était surement le garde du corps du premier intervenant. Ou bien, peut-être faisaient-ils simplement équipe, dans une formule bien classique mais efficace depuis la nuit des temps : « la tête et les bras ». Le duo avait un petit air qui rappelait à l’américain un autre duo qu’il avait souvent vu évoluer à la télé.
Spoiler:
Le grand barbu salua, et s’adressa amicalement à son probable partenaire. Avant de tenir un discours relativement dans le même esprit. Lui parlant de décisions qui devaient changer sa vie avant de le mettre en confiance en évoquant des montagnes inconnues à arpenter et de l’inciter à se relever.

Lee eut un sourire gêné. Puis se releva en ramassant à nouveau son téléphone.

(Ah bah bravo ! super la première impression !)

« Euh… Je suis vraiment désolé, c’est juste que je ne m’attendais vraiment pas à trouver quelqu’un ici, il n’y avait aucun bruit, il faisait noir… Vous m’avez surpris. »

Il se tourna vers le plus jeune de ses interlocuteurs et sourit plus sincèrement.

« Pour répondre à vôtre question, je m’appelle Edward. Mais ne me faîtes pas marcher, je suis sur que vous le saviez déjà ! Et pour dire la vérité, je vous attends depuis si longtemps … Je pensais que vous ne viendriez jamais. »

Il décrocha sa planche de son dos et regarda le plus grand.

« Vous êtes un amateur ? J’ai descendu des montagnes enneigées au quatre coin du monde avec elle et j’ai même échappé à de terribles a… Euh… Qu’est ce que je raconte ! Enfin… j’adore ça ! C’est quoi ces montagnes dont vous parliez ? Ca sonne européen de nom. Mais en Europe j’ai surfé que dans les Alpes. C’était super d’ailleurs ! »

Le visage du jeune garçon se fit plus sérieux, le ton de sa voix également et son attention se porta sur les deux recruteurs qui lui faisaient face.

« Bon… Je suppose que nous ne sommes pas là pour parler loisirs, alors comme je vous le disais, je vous attends depuis un bon moment, j’ai passé des nuits à rêver que vous veniez me chercher. Alors oui, je veux vous suivre et protéger mon pays au péril de ma vie. Je suis prêt à apprendre tout ce que vous voudrez m’apprendre et à devenir plus fort, plus malin, plus discret, plus efficace. James bond sera un Bisounours par rapport à ce que je deviendrais. »

Edward laissa un seconde de silence afin de ponctuer ses paroles, puis reprit d’un ton enjoué.

« Alors ? C’est quoi la suite ? Vous me ramenez au pays, et vous me déclarez disparu ? Ou il faudra que je fasse croire à mes parents que je continue d’aller à l’école comme si de rien était ? »

Lee nageait dans ses rêves qui lui semblaient devenir réalité, bientôt, toutes ses aventures prendraient forme et le comblerait d’action. Dans sa tête il remercia Dieu et l’Amérique, qui lui permettraient de faire de grandes choses !

5 Re: Ici à... Nagano ! le Mer 6 Juil 2011 - 12:04

Grand Pope


Représentant terrestre
L'air sembla se rafraîchir un brin quand un cosmos froid comme la neige vint titiller le sien. Gan se retourna pour voir une masse de muscle a mi chemin entre Conan et Thor. Le géant devait sûrement être un envoyé d'Odin, chose qui lui fut confirmé par les paroles prononcées par le nouvel arrivant. Il était certes imposant mais il en fallait plus pour impressionner le recruteur du sanctuaire. Il n'en avait pas l'air avec son physique assez commun mais sa cosmo énergie était tout à fait à même de protéger sa déesse et son domaine. Athéna n'avait pas encore pris forme humaine, mais ce n'était qu'une question de temps.

Odin n'était pas un ennemi, mais on ne pouvait pas vraiment parler d'allié non plus. Disons une sorte de statu quo, une entente cordiale, de non agression. Son attention se reporta vers le garçon qu'il venait de recruter, tout en saluant au passage le grand balèze qui venait de faire une entrée tonitruante.

"D'après ce que je peux entendre tu dois être au service d'une certaine divinité nordique...Sois le bienvenu en ces lieux. En ce qui me concerne je m'appelle Gan...Et ne crois pas que ton cosmos m'impressionne, je n'ai même pas déballé le mien...Mais bref, on n'est pas là pour faire un concours de paon...Vois tu, mon cher Edward, nous avons été tous les deux envoyés pour te recruter. A la fin de cet entretien tu choisiras un camp et tu t'y tiendras. Tu dis nous attendre depuis longtemps mais je ne pense pas que tu mesures tes paroles..."

Il jeta un autre petit coup d'oeil au géant pour voir sa réaction quant il entendit Edward afficher ses prédispositions. Ils avaient plus à faire à un rêveur qu'autre chose. Une des premières choses qu'il allait falloir faire serait de lui remettre les pieds sur terre.

"Il ne s'agit pas de jouer à James Bond. Il s'agit de mettre toute son âme dans une cause. Ne crois tu pas qu'il y a ici bas des choses qui vaillent la peine que l'on se battent pour elles ? Il y a le mal qui traîne partout, une injustice croissante, pourtant tu pourrais apporter un peu d'espoir au monde. Mais pour cela il te faudra te transcender. C'est ce que nous te proposons...Du moins je suppose que Heimdall n'est pas ici pour t'inviter à une compétition de snowboard...Nous sommes tous les deux des serviteurs divins. Ce qu'il faut que tu te mettes dans le crâne c'est que les dieux existent et n'ont jamais cessé de surveiller cette planète. Certains n'ont pas de desseins aussi pacifiques que les nôtres et nous luttons pour cela..."

6 Re: Ici à... Nagano ! le Mer 6 Juil 2011 - 20:48

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin

Heimdall écoutait le garçon avec attention même s'il sentait qu'il risquait de lui briser un joli rêve ou doux espoir. Désireux de laisser l'enfant à ses dérives mentales un instant, il répondit malgré tout à ses interrogations tout en faisant comme s'il n'avait pas vu la peu glorieuse introduction du surfeur…

" C'est bien la première fois que notre arrivée est attendue et espérée avec temps de fougue… " commença-t-il. " En ce qui concerne mon goût pour la montagne, je suis plus traditionnel dans mes choix de déplacement : Raquettes, Skis et Traineaux à chiens. Et Tu as entièrement raison, je te parle bien d'une chaîne de montagne d'Europe, la montagne des Géants qui siège en Norvège… En Europe, il n'y a de plus sauvages que ces montagnes, Edouard… Elles n'ont aucun maitre, mais il est possible de les parcourir si on sait les caresser dans le sens du poil. "

Il sentait monter l'intrigue et n'aimait guère l'arrivée prochaine et abrupte du sujet conflictuel… Il aurait aimé pouvoir contourner la difficulté première et tenter de rendre le morceau moins lourd à avaler mais l'excitation d'Edouard et ses moult attentes ou espérances et le comportement froid bien que cordial de l'envoyé de la déesse grecque ne lui offrait que peu de possibilités… Quand le Saint d'Athéna s'adressa à lui, il lui rendit la pareille et décida de se présenter aussi bien pour le jeune sportif que pour son "rival". Il grimaça doucement en voyant le ton sec de celui-ci.

" Hum… Enchanté Edouard et toi aussi, Gan… Je suis Heimdall, et en effet, je représente la volonté d'Odin… Je te remercie pour ton accueil bien que ton autorisation de fouler ces monts n'ai raison d'être… Ta divinité ayant si je me rappelle, ordre de régner sur les hommes et non sur la terre entière. " Il haussa les épaules et continua avec un air relax, même sympathique. " J'ai le cosmos qui va avec mon apparence et je n'ai honte ni de l'un, ni de l'autre… Je n'ai aucune raison de le cacher, et n'imagine pas que je pèche par orgueil en me présentant ainsi. Je n'ai de volonté que de me présenter comme envoyé de qui de droit, introduisant ma présence pour éviter toute confusion. "

Il soupira doucement car l'attitude de Gan lui pesait. Imaginer que ce vieux routard d'Heimdall se la "pétait" devant un jeunot était clairement signe qu'il n'avait jamais entendu parler du vétéran d'Odin… Il se décida de mettre ces petites joutes récréatives au placard et de laisser le dialogue se poursuivre, bon gré, mal gré… Il laissa à l'athénien le choix des armes et la primeur des informations bien qu'il grinça des dents de les voir jaillir de but en blanc, comme ça, sans aucun artifice… Heureusement qu'il savait garder un calme olympien (((marrant non ? pour un asgardien )) en toute situation…

( Il devrait se calmer, l'athénien… il va faire flipper le bambin… )

A mesure que les paroles de Gan s'étalaient et se frayaient un chemin vers son auditoire, le géant réfléchissait à un moyen de faire passer la pilule… Il se décida à parler, de sa voix calme et ronronnante comme le brave ours qui convoite le pot de miel.

" Vu que Gan ici présent n'y va pas par quatre chemin et que je ne suis ni venu t'inviter à une compétition de snowboard ni à entrer dans les services secrets de Norvège, je vais donc te parler franchement… Malgré tout, je ne compte ni te placer une épée de damoclès sur la tête ni te forcer à faire un choix manichéen… La réponse est en toi et quel que soit mon approche, il est fort probable que tu ais du mal à y croire, à nous croire. Sache que, tu n'as pas attiré l'attention d'une agence gouvernementale, mais de quelqu'un de bien plus grand et sage… D'un dieu… "

Il hésita un instant avant de poursuivre, perdu pour perdu…

" Je ne sais si tu connais bien la mythologie mais sache que je représente la volonté d'Odin en ce lieu et en cet instant. Odin est le dieu qui veille sur Asgard et dirige le panthéon des dieux scandinaves. Il représente le savoir, la sagesse, la victoire et la mort honorable. " Il lança un regard à Gan, comme pour lui faire comprendre que brusquer l'enfant risquait de rendre la situation délicate… " Sache aussi que rien n'est immuable… Rien n'est immuable bien que ton choix, non tes choix, vont peut-être bouleverser les vies de milliers de personnes. Odin n'a pas l'optique de dominer les humains ni d'assouvir le monde d'aucune façon mais de protéger à la fois l'humanité et la nature. Se transcender est une étape, certes, mais apprendre l'humilité en est une autre. Face au cosmos et à l'univers, nous sommes des poussières mais c'est à nous de décider de quelle matière notre grain sera fait… Ton premier choix sera donc de voir en toi, de chercher ta voie… Et peut-être la trouveras-tu en marchant dans mes pas ou dans ceux de Gan. "

7 Re: Ici à... Nagano ! le Jeu 7 Juil 2011 - 4:05

lee moobye


Les pensées de Lee furent ajournées par le discours convivial du géant auquel il répondit d'un grand sourire enthousiasmé. Mais il perdit rapidement ce sourire, fronçant les sourcils en signe d’incompréhension en entendant le jeune homme s’adresser à son partenaire, il avait l’air assez agacé et tenait des propos quelques peu étranges.

(Une divinité nordique ? … Cosmos ? ... Qu’est-ce que ça veut dire… On dirait qu’ils ne se connaissent pas finalement… L’autre aussi il parle de cosmos, qu’est ce qu’ils racontent … J’comprends rien... C’est quoi leur délire ?... Une guerre de religion ?... Ils veulent me faire rentrer dans une secte ou quoi ?)

Il avait l’air un peu confus en écoutant le guerrier qui s’adressait maintenant directement à lui. Les deux personnes étaient bien venues pour le recruter mais elles appartenaient vraisemblablement à deux organismes différents et ils lui demandaient de faire un choix. L’américain, lui, n’avait aucunement l’intention de s’endoctriner dans un quelconque organisme religieux.

Edward écouta le super discours idéaliste de Gan: le mal, l’injustice, l’espoir, le monde, se transcender, serviteurs divins. Les mots étaient bien choisis, ils avaient de l’impact, mais le snowboarder s’attendait un peu à ça.

(C’est bien une secte, alors. Avec un discours d’illuminé pareil, ça peut être que ça ! … Bon c’est divertissant tout ça, mais il ne va pas falloir que je m’éternise ici, moi…)


Il se tourna ensuite affichant un air incrédule vers Heimdall qui prenait à son tour la parole.

(J’ai attiré l’attention d’un Dieu… Mais oui… Bien sûr… Il est aussi perché que l’autre en fait… Odin ? ... ça me dit un truc en effet… ouah… sacré discours aussi !)


Le garçon, Impressionné par la qualité des discours des deux guerriers, mais malgré tout, pas convaincu s’exprima avec assurance.

« Ok… Ca à l’air sympa vos histoires, j’suis sûr qu’il est super votre monde, mais c’est pas pour moi. Même si je donne l’impression de rêver un peu, j’ai des ambitions dans le monde réel. J’suis désolé, j’suis sûr que vous êtes très bon dans ce que vous faîtes, mais ce ne sera pas pour cette fois-ci... In God we trust, vous connaissez ? C’est la devise de mon pays. Alors voilà, j'ai déjà choisi… Et si vous voulez un conseil, choisissez un endroit plus fréquenté pour vos recrutements, il n’y a que nous trois ici; D’ailleurs, c’est loin la sortie ? »

(Il n’y a que nous trois ici… vous m’avez pas choisi par hasard. vous en voulez à l’argent de ma famille ? Vous allez me kidnapper et demander une rançon à mon père ? Vous n’avez même pas d’armes, si ça tourne mal, je me jette à plat ventre sur ma planche et ciao tout le monde. Avec l’éclairage au portable ça va être marrant.)



Il regardait ses deux interlocuteurs avec méfiance.


(Et pourquoi tout ce blabla si c’est juste pour me kidnapper ? Non, ils veulent vraiment m’endoctriner, Et se servir de moi pour endoctriner mon père et vider son compte en banque. A moins qu’ils l’aient déjà eu, mon père, et c’est lui qui les envoie pour venir me chercher… n’importe quoi !... Des extra-terrestres ?... Non, sérieusement... Et si c’était juste un test, pour voir si je suis digne de mon pays ou si je cours vers la première secte venue ? Ce serait alors bien des agents… si c’est le cas ma réponse était pas mal… Et si… Argh ! … j’en sais rien ! … c’est qui ces types !?!)

Lee se torturait l’esprit essayant de rationaliser les raisons de la venue des deux recruteurs mystiques mais il n’y arrivait pas, quoi qu’il en soit, il restait à l’affut, prêt à bondir pour décamper pensant que malgré leur charisme et leurs bonnes manières, il y avait peu de chance pour que leur intervention soit de bonne augure.

8 Re: Ici à... Nagano ! le Mar 19 Juil 2011 - 9:42

Grand Pope


Représentant terrestre
Gan commença a secouer la tête. Même si il était chevalier d'Athéna, la patience n'était pas vraiment son fort. Il pouvait bien entendu concevoir ce qu'il y avait d'incroyable dans les révélations que lui et Heimdall lui apportaient, c'était un autre monde qui s'ouvrait devant lui. Pourtant, il ne voulait pas non plus faire traîner cela. Il était toujours choisi en général pour faire ce genre de mission de recrutement, il s'y prêtait de bonne grâce. Mais les grands discours philosophiques et la rhétorique ne faisaient pas parti de son credo. Aussi soupira t-il un peu avant de poursuivre.

"Bon, mon garçon, je vois que tu est quelqu'un de rationnel et c'est à ton honneur. Toutefois, au risque de me répéter nous ne sommes pas une quelconque secte. Nous avons fait beaucoup de kilomètres pour venir te voir et ce ne serait pas pour des pacotilles, tu peux me croire..."


Le norvégien leva le bras et en l'espace de quelques secondes, réduisit à néant un flan de la paroi rocheuse. Juste ce qu'il faut pour être remarquable, pas assez pour mettre en péril l'équilibre de la grotte. La déflagration arracha la roche, projetant dans un fracas qui résonna dans la cavité des petits morceaux rocailleux.

"Tu m'excuseras cette démonstration assez triviale mais j'ai toujours pensé qu'un petit dessin vaux mieux qu'un long discours. Tu possèdes en toi un potentiel extraordinaire, qui ne demande qu'à éclore. Tout ce que tu as à faire, si je puis dire, c'est suivre l'un d'entre nous. La suite n'est qu'une affaire de convictions et d'opinions différentes. Tu est maître de ton destin et nous ne te forcerons pas la main. L'essentiel c'est que tu ne nous prennes pas pour des rigolos, car nous ne le sommes pas. Nous avons acquis nos capacités suite à un entraînement physique et spirituel hors du commun. Heimdall dira ce qu'il voudra, il est soumis aux mêmes lois que toi et moi. Il est mortel, tout comme moi, avec...hmm...disons une préférence pour le style bûcheron mais ça c'est une autre histoire..."

Le chevalier d'argent taquinait un peu l'envoyé d'Asgard mais après tout, l'autre l'avait bien cherché. Il n'avait rien contre les asgardiens, chacun ses convictions, mais son attitude l'agaçait un peu. Il enrobait de beaucoup trop de sucre la pilule qu'il voulait faire ingurgiter au garçon. Parce que c'était bien beau de dire que le surf des neiges c'est bien, mais ce n'est pas en faisant du surf des neiges qu'on apprend le cosmos.

"Bien...Je pense que nous avons fait le tour pour le moment. Je ne ferais que me répéter et tu n'as pas l'air d'un idiot, donc je ne vois pas l'intérêt de recommencer. Si tu as des questions, libre à toi d'en poser tout ton saoul..."

9 Re: Ici à... Nagano ! le Mar 19 Juil 2011 - 14:32

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin

Heimdall n'aimait clairement pas la manière dont s'orientait le discours. Il perçu l'angoisse sous-jacente au discours du jeune garçon qui se voulait blagueur, essayant de camoufler son trouble. Il allait répondre quand l'athénien en remit un couche, et pas une maigre. Focalisant sa colère et son impatience dans un bras, il dégomma une parois rocheuse.

( M**** mais il est timbré ? il veut faire clamser le gamin sous des tonnes de roche et de glace ou quoi ? )

Heimdall était l'opposé de gan, sur tout points de vue et la patience était son fort à lui. Mais l'imbécilité de l'autre recruteur qui risquait simplement de faire fuir le bambin ou de leur faire tomber le ciel sur la tête. Ciel dont le plafond était fort bas en ce lieu… Il se tourna vers Gan et lui fit la remarque, tachant de le calmer.

" Gan, Je comprend ton désir de montrer ta valeur et celle de ta cause, mais nous enterrer vivant ne résoudra en rien notre petite situation actuelle. S'il te plaît, évite les démonstrations de force brute dans le sous-sol d'une montagne. Tu pourrait déclencher un éboulement ou pire, une avalanche en surface. "

Il fronça les sourcils avant d'appuyer sur le bouton une fois de plus… Il n'aimait pas trop les taquineries de l'athénien mais n'en montra rien. Il était surtout inquiet pour la sécurité d'une future recrue.

" Personne ici ne veut voir d'innocents blessés par nos actions, n'est-ce pas ? Et moi aussi je suis mortel comme le souligne si bien Gan."

Il garda son regard un instant sur Gan avant de regarder l'enfant. Il était cette un géant mis il avait u noceur d'or et le caractère débonnaire de tout bon vivant qui apprécie la vie… Il mit genoux à terre, et malgré cela, il prenait presque une tête au garçon devant lui. Il tendit la main droite, signe intemporel et rationnel de paix.

" Ecoute, Je ne suis pas là pour te brusquer et je ne ferais pas l'étalage de ma puissance ici car ce n'est ni le lieu,, ni l'heure pour telle démonstration. Mais nous ne sommes pas une secte quoi que tu en penses. Nous sommes un ordre de chevalerie, imagine-nous comme des paladins de la justice ou les chevaliers de la Table Ronde mais à plus grande échelle. Nous aussi, nous portons une armure et combattons pour trouver un Graal ou pour une noble cause. "

Souriant il garda la main tendue un moment, attendant une réaction.

" Edward, il est temps de choisir… Renier ta propre force intérieure plus longtemps serait une erreur. "

10 Re: Ici à... Nagano ! le Mer 20 Juil 2011 - 23:45

lee moobye


Le jeune recruteur répondit avec dans la voix un soupçon d’agacement se défendant de faire partie d’une secte.

(Comme si vous alliez me dire « Oui, on fait partie d’une secte et on va te plumer jusqu’au os ! »)

Un simple déni ne suffisait pas à convaincre le garçon qui prenait complètement le discours des deux hommes à la légère, sûr de n’entendre de toute façon que des élucubrations destinées à le mettre en confiance. Il s’alarma en voyant une partie de la caverne s’effondrer dans un grondement qui résonna au plus profond de ses entrailles, il jeta sa planche au sol et posa un pied dessus. Il s’arrêta dans son mouvement alors que Gan reprenait la parole, Il comprit alors que la personne devant lui était le seul responsable de cet effondrement qu’il avait provoqué simplement en levant le bras. Le regard hébété du jeune américain se posa sur les débris, puis sur le bras, puis encore sur les débris et à nouveau sur le bras.

(Merde… Alors, c’était pas des conneries…)


Lee écouta avec beaucoup plus de sérieux la suite du discours et se remémora tout ce qui avait été dit avant, qu’il avait alors pris pour des fabulations, son attitude était redevenue celle du début lorsqu’il voulait se montrer digne de ceux qu’il croyait être des agents gouvernementaux, il semblait que finalement la réalité aie été encore plus sensationnelle, ils n’étaient pas des agents gouvernementaux, mais des agents divins, et ils venaient bien le chercher, lui.

Heimdall fit remarquer son imprudence à Gan avant de poser un genou à terre et de tendre une main amicale vers Lee, il lui parla des armures et le pressa de faire un choix.

Edward regarda le géant face à lui et se sentit gêné, il voulait répondre à ce geste pacifiste en lui tendant la main également mais cela ne scellerait-il pas son allégeance ? S’il devait faire un choix, aussi important, il voulait être sûr de ne pas se tromper. Le grand monsieur avait l’air beaucoup plus gentil, et il l’invitait clairement de son regard chaleureux, mais il ne pouvait pas s’arrêter à cela. Il avait bien l’impression que cette histoire de choix serait cornélienne, en un instant il allait devoir choisir la tournure qu’allait prendre sa vie, tout allait changer sur un simple mot de sa part. Les rêves d’aventures allaient être remplacés par une vie trépidante et probablement pleine d’action. L’action, Gan semblait plus dans l’action, peut-être que c’est cela qui jouerait en sa faveur. Lee tourna les talons et baissa la tête avant de s’exprimer.

«D’accord, je vous crois… mais… comment faire pour décider ? Vous me demandez de choisir là, comme ça, alors que je ne sais rien.»

Il se tourna pour regarder les deux chevaliers pendant qu’il exposait son point de vue.

« Heimdall, vous m’avez parlé d’Odin, de protection de la terre et de la nature. Gan, vous m’avez parlé de combat contre l’injustice et le mal, d’apporter de l’espoir au monde, mais je ne sais même pas à quel dieu vous faîtes allusion. J’ai cru comprendre que j’irai vivre en Norvège si je vous suis Heimdall, je ne parle même pas le Norvégien… Gan, là encore je suis dans le flou. Je connais vos convictions et elles me semblent assez proche des miennes, à l’échelle divine, j’ai vu ce que vous savez faire et je ne demande pas mieux que d’apprendre à faire la même chose mais… je ne sais pas… »

Le jeune homme baissa la tête à nouveau, en signe d’impuissance donnant l’impression qu’il avait terminé. Mais avant que les recruteurs répondent, il reprit redressant la tête une fois de plus, avec cette fois dans les yeux, un mélange de passion et de ferveur.

« Je ne sais pas lequel d’entre vous je suivrais mais ce sera celui qui me permettra d’aller le plus loin, de devenir le plus fort, d'être le meilleur.»

Son bras s’était levé et son poing serré alors qu’il faisait l’étalage de ses nouvelles ambitions, en s’en apercevant, il rouvrit la main, rebaissa son bras, et repris d’un ton plus neutre.

« Au fait, vous avez tous les deux parlé d’un truc tout à l’heure, le cosmos, c’est quoi ce truc ? Et c'est quoi cette histoire de Graal ? »

11 Re: Ici à... Nagano ! le Sam 23 Juil 2011 - 18:13

Grand Pope


Représentant terrestre
La démonstration de Gan avait eu visiblement l'effet escompté sur le garçon mais Heimdall le prit curieusement ce qui eut pour effet d'énerver le norvégien. Pourtant il tâcha de répondre calmement.

"Cher Heimdall, primo je ne cherche pas à montrer à quel point je suis balèze ni que ma cause est la plus juste de toutes mais simplement à lui faire comprendre visuellement que ce que nous lui racontons depuis toute à l'heure n'est pas de la frime. Cela vaut pour toi et moi, nous économiserons un temps précieux en bavardages stériles. Et secundo je ne suis pas idiot au point de faire s'écrouler cette grotte. J'ai à peine effleuré ce pan de roche. Venant moi même de Norvège je connais comment ça marche..."


Le chevalier d'argent se retourna vers Lee qui avait déjà emporté son surf des neiges. Toutefois il semblait avoir déjà plus pris au sérieux les déclarations de toute à l'heure. Mais voilà que l'autre mettait un genou à terre et lui déblatérait des âneries sur le Graal et les chevaliers de la table ronde. C'était une vision des choses...Pas la sienne en tout cas mais il supposait qu'un novice pouvait se laisser suffisamment pour accepter cette idée. Il prit sur lui de répondre à l'une des questions de Lee.

"Pour le Graal...C'est plus une figure de style qu'Heimdall à employé...Enfin je crois. Quant au cosmos...C'est ce qui m'a permis de casser cette roche. C'est une énergie qui se trouve en toi, comme en chacun de nous. En fait tu est potentiellement capable d'en faire autant. Mais tu ne le maîtrises pas, nous sommes ici pour cela, pour t'apprendre. Voilà..."


Et l'espace d'un instant, Gan laissa sortir son cosmos par tous les pores de sa peau. Il fut entouré d'une vaste aura grisâtre qui éclaira la grotte, la lumière jouant à rebondir sur la surface immaculée de la glace. Il resta pendant quelques secondes dans cette position, souriant légèrement avant d'éteindre la grotte.

"Voilà...Encore une fois si j'ai fait ça ce n'est pas pour frimer, mais comme je dit souvent, un petit dessin vaut mieux qu'un long discours. Je ne cherche pas à te faire peur, mais tu mérites des réponses aux questions que tu poses. Je sers Athéna, qui veux ce qu'il y a de mieux pour les humains. Un monde sans souffrance et de paix. Je ne peux t'affirmer que chez nous tu deviendras le plus fort, le meilleur...Mais tu te dépasseras, cela est sûr..."


Il remit les mains dans les poches de son treillis regardant le jeune garçon qui était confronté à un dilemme pas vraiment agréable. Mais il était passé par là...

12 Re: Ici à... Nagano ! le Jeu 28 Juil 2011 - 16:42

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin

Heimdall écouta les réponses de l'un comme de l'autre et hélas aucune d'entre elles ne lui convinrent. Il rétracta sa large main devant le manque de réaction du garçon dans son sens et ne montra qu'un faciès dénué d'expression susceptible de montrer un quelconque trouble chez le géant. Il pensait déjà qu'il perdait son temps ici et que le fils du Chasseur devait attendre le retour de son mentor... Il haussa les épaules, montrant qu'il se refusait à rentrer dans le manège de l'athénien et s'assit simplement sur le sol, sur la neige tassée par sa masse. Il avait diminué son cosmos car il n' avait plus besoin de montrer son allégeance. Il lança un regard indéchiffrable au garçon, mais dont le but était comme d'en lire le cœur. D'une voix calme mais teintée d’héroïsme, il reprit l'explication de Gan à propos du Graal et la compléta...

« Graal... Recherche d'un Idéal, Quête d'héroïsme et d'illumination personnelle. Chercher le Graal, c'est se chercher soi-même, se divulguer entier pour au final se trouver et s'épanouir dans et à travers la vie... J'ai trouvé le mien, mon idéal après une vie bien remplie. Mais là, cet objectif, n'est jamais une fin car il faut le protéger ce Graal durement acquis.

Il était un peu bizarre ce brave géant, assit dans la neige pour ne pas intimider le gamin au surf. Il pointa néanmoins un index vers le cœur de celui-ci et ajouta doucement.

" Je ne suis pas venu de si loin pour te mentir. Quel que soit ton choix, ta vie sera difficile et tu te verras forcé à d'autres choix. Des choix souvent douloureux mais pour le bien et le futur des générations futures, et pas que humaines. Tu peux aussi décider de ne suivre aucun d'entre nous et rentrer chez toi et nous oublier ou te ronger par la honte ou l'incompréhension. Sache juste que on ne fuit jamais longtemps son destin, surtout si les dieux se sont penchés sur toi... Rien n'est immuable face aux dieux. "

Restant immobile après ces quelques paoles et bien qu'il n'ai absolument pas relancé Gan sur le sujet de 'qui a tort/ qui a raison' , il avait parfaitement compris le désir de l'athénien de réponses rapides. Il se tut donc et attendit, laissant au garçon la possibilité de gamberger et de répondre.
[/quote]

13 Re: Ici à... Nagano ! le Ven 29 Juil 2011 - 2:09

lee moobye


(Whoa !! C’est donc ça le cosmos… On peut casser des montagnes … Et en plus avec toute cette lumière, plus besoin de mon téléphone pour m’éclairer dans le noir… Oui, je le veux…)

Lee écouta attentivement les explications des deux guerriers, il apprit que le cosmos était une forme d’énergie extraordinaire et qu’il pouvait potentiellement la maitriser. Dés lors, il sut qu’il ferait tout en son pouvoir pour y arriver ; Il apprit aussi que Gan servait Athéna. Il ne connaissait pas cette déesse, mais ces idéaux semblaient correspondre à ces attentes. La seule chose qu’il déduit fut qu’il y avait sûrement un rapport entre la capitale de la Grèce, destination hautement touristique ou son père avait prévu de l’emmener dans six mois, et cette fameuse déesse.

Un pincement dans son cœur s’était fait ressentir lorsqu’il avait vu cette main immense se retirer, dans un sens, il regrettait de n’avoir pu l’étreindre, il espérait ne pas avoir offensé le géant en refusant cette main tendue. Il s’assit dans la neige à son tour afin de montrer sa détermination en répondant.

« Qui parle de fuir ? Je viens d’être témoin d’une puissance dépassant l’entendement, vous me dites que vous êtes prêts à m’apprendre comment l’utiliser, vous me proposez plus que tout ce à quoi je n’ai jamais aspiré, et vous imaginez me voir tourner les talons ? Et bien non ! Je me targuais d’avoir des ambitions… Et bien je crois que je viens de les revoir ! … A la hausse, bien sûr. Même si vous ne pouvez me promettre que je deviendrais le meilleur, moi, je le promets.»


L’américain était convaincu, restait ce problème de choix. Un choix entre la Grèce et la Norvège, dans les deux cas c’était des pays dont il ne connaissait rien à part l’emplacement approximatif. Un choix entre Odin et Athéna dont il ne connaissait rien à part les idéaux que présentaient les deux serviteurs face à lui et qui semblaient tous deux aller dans la bonne voie, celle du bien. Un choix délicat. Il lui restait la comparaison de ces deux personnages à la personnalité bien distincte pour se faire une idée et les départager.
D’un coté Gan dont le dynamisme et la puissance lui reflétait ce qu’il pourrait devenir, ce qu’il voudrait… devenir.
De l’autre coté, Heimdall, immense, puissant, calme et sage avec un coté paternel rassurant. Le genre de mentor qu’on aimerait avoir. Même en analysant les deux hommes, le choix était compliqué. Dans les deux cas, il était sûr que l’aventure à venir serait à la hauteur de ses attentes.

Après les quelques secondes de réflexions qui paraissaient le tirailler douloureusement il reprit la parole : « Heimdall, vous êtes le coach que je rêverais d’avoir, Gan vous êtes celui dont je voudrais prendre exemple, et même pourquoi pas surpasser » ajouta t-il avec un petit sourire avant de plonger sa tête dans sa main gauche embarrassé par le choix. Il redressa la tête : « Comme vous me l’annonciez, c’est une décision difficile… La balance penche légèrement du coté d’Athéna, à vrai dire Gan, j’admire vôtre capacité à faire des dessins. Alors si vous n’avez rien de plus à me dire qui puisse faire basculer, mon choix est fait. »

Edward regardait tour à tour les deux guerriers, la mine désolée, dans l’attente de leurs réactions.

14 Re: Ici à... Nagano ! le Ven 5 Aoû 2011 - 10:27

Grand Pope


Représentant terrestre
Gan eut un petit sourire en entendant sa réponse mais s'abstint de prononcer une parole désobligeante à l'encontre du géant qui s'était assis dans la neige. C'était assez drôle à voir car même assis il était aussi grand que lui debout. Il en était un peu chagriné pour ce bon gros géant qu'il commençait à apprécier mais bon, Lee avait fait son choix. On ne gagnait pas à tous les coups et les recrutements qu'il avait fait ne s'était pas tous passés aussi bien.

"Bien...Ainsi soit-il. Tu as fait ton choix...Toutefois avant que je ne te laisse avec quelques dernières indications, je tiens à te dire ceci. Tu t'apprêtes à vivre quelque chose qui va au de là de ton imagination et apprendre à se servir du cosmos n'est pas une sinécure, cela passera par beaucoup d'entraînement et de souffrance. Ceci n'est pas particulier au camp d'Athéna, tous les serviteurs divins doivent passer par là. C'est un dépassement de soi de chaque instant et une recherche continue de notre puissance intérieure..."

Il épousseta pendant un instant son treillis, enlevant du tissu les quelques chutes de neige qu'il y avait dessus avant de reparler.

"Bon...Si tu veux devenir chevalier, la première épreuve consistera à trouver le Sanctuaire. C'est l'endroit d'où la déesse Athéna veille sur le monde dont elle à la charge..."

Il tâcha de faire une formule convenable pour l'asgardien, Odin veillant sur ses propres terres.

"Pour cela, il te faudra te rendre à Athènes. C'est un fait...Mais le Sanctuaire est caché et seul un initié au cosmos peut le trouver. Crois toujours en ce que tu penses, garde la foi et fais jaillir de ton corps la première étincelle. Alors tu pourras trouver le chemin qui mène à ta destinée. Cela ne sera pas facile, je préfère être honnête avec toi, mais tu as en toi le potentiel d'y arriver, sinon, nous ne serions pas là...Lorsque tu y parviendras, présente ceci au premier garde tu rencontreras en disant que tu viens de la part du chevalier d'Orion..."

Spoiler:

Il tira de sa poche un objet qu'il lança à Leemoubay pour qu'il l'attrape avant de tourner les talons, saluant une dernière fois Heimdall.

"Bonne chance...Heimdall, bon retour près des tiens...Nous nous reverrons peut être un jour..."


Et Gan disparut dans la grotte, entamant son voyage de retour.


15 Re: Ici à... Nagano ! le Dim 7 Aoû 2011 - 21:25

Odin


Dieu - Admin
Dieu - Admin

Le viking haussa les épaules mais écouta le jeune garçon parler. Il sourit un instant et hocha la tête alors que Gan s'en allait après les dernière explications et formules d'usage. Il avait perdu aujourd'hui, peut-être trop de prudence dans sa méthode ? Etait-il rouillé ? il ne savait guère mais était pressé de rentrer à Asgard. Il allait faire un détour et aller voir sa chère épouse et vérifier comment tournait les affaires au bar... bref retour à sa vie de chevalier.

" Bon, J'ai apprécié notre petit brin de causette petit et apparemment te voilà prêt à devenir un chevalier d'Athéna. J'suis pas sûr tu verras beaucoup de neige en Grèce... Bonne chance à toi dans ta quête d'idéal, je retourne auprès des miens... "

Il secoua la main et s'étira doucement le dos avant de s'éloigner, sans rien ajouter de plus.

16 Re: Ici à... Nagano ! le Mer 24 Aoû 2011 - 23:38

lee moobye


Lee écoutait les instructions de Gan.

(Ma première épreuve ! Je dois retrouver le sanctuaire à Athènes. Très bien, ce sera fait…
Pour ça je devrais être initié au cosmos… Euh…)


Il attrapa à la volée la pièce que Gan lui lançait et tenta d’en observer les motifs dans la pénombre

(Ça représente quoi ce truc ? … Je verrais mieux à la lumière… )


Il rangea l’objet dans sa poche alors que le géant prenait la parole pour le saluer.

« Oh, la neige… j’suis sur qu’en Grèce ça doit exister les vacances, et puis ya l’Olympe, il doit bien neiger la haut en hiver… enfin… j’espère ! ... Sinon tant pis, je ressortirais mon skate ! »

Edward fit une pause, jeta sa planche sur le sol et posa un pied dessus puis il lança au géant qui avait entamé son demi-tour.

« Dites, vous êtes pas fâché, au moins ? Montrez-moi un peu de quoi vous êtes capable ! »

Il sauta dans les enclenches de son snowboard et se laissa descendre en doublant Heimdall il ajouta avec un grand sourire :

« Le dernier en bas est une dernière !! »

Il espérait que la sortie soit proche pour profiter au maximum de la lumière extérieure. Et il fut rassuré en voyant rapidement une large ouverture conduisant dehors sur laquelle se dessinait à contre-jour la silhouette de Gan.

En le dépassant à toute vitesse il s’amusa de l’expression affichée par celui-ci et lui lança :

« Allez Gan, souriez ! Vous faîtes la cours… Aaaaaaaaoooooooooooohhhhhhhhhhhhhh !!!! »

En suspension dans les airs, au dessus de ce qui semblait être une forêt de conifères, l’Américain vit le temps passer au ralenti durant tout le long de sa chute, ce qui lui permit de voir toute sa vie défiler devant ses yeux en se rapprochant de l’atterrissage qui lui vaudrait vraisemblablement quelques fractures s’il s’en sortait bien. Puis sans savoir par quel miracle, Lee se réceptionna sur sa planche passant entre deux arbres. A nouveau debout, lancé à une vitesse non négligeable mais fortement déséquilibré, il réussit à éviter quelques arbres avant finalement perdre le contrôle pour tomber et rouler sur une trentaine de mètres.

Il finit sa cascade dans un petit bassin et pour son grand soulagement l’eau y était chaude. Il sortit la tête de l’eau, un sentiment déjà partagé entre le plaisir que procurait la chaleur du bassin et l’appréhension d’en ressortir pour affronter le froid avec ses vêtements mouillés. Lorsqu’une nouvelle inconnue entra dans l’équation. Les singes qui partageaient son bain improvisé étaient-ils pacifiques ou pas ?
:

(Pff… Quelle journée de dingue ! … Et aujourd’hui, tout est réel !)

17 Re: Ici à... Nagano ! le Ven 26 Aoû 2011 - 22:24

lee moobye


Lee rentra chez lui, complètement frigorifié.
Les singes n’avaient finalement posés aucun problème, ils s’étaient contentés de le regarder, fascinés par le personnage et son irruption inattendue. Ils s’étaient même écartés avec un soupçon de méfiance lorsqu’il s’était dirigé vers le bord pour sortir du bassin. Par la suite, il était simplement remonté sur sa planche pour se relancer dans sa descente après avoir fait un signe d’adieu aux baigneurs simiens.

(Ok, il fait froid, mais plus vite je serai chez moi, plus vite je pourrai prendre un bonne douche chaude. Et puis de toute façon, c’est pas un petit coup de froid qui va m’arrêter. Je suis Lee moobye, futur chevalier d’Athéna…)

Et durant toute la descente, malgré le vent qui le frappait de plein fouet, Edward ne ressentit aucun froid. Ce n’est qu’en arrivant en bas de la station, devant le chalet loué par ses parents que d’un coup, il en ressentit la morsure. C’était comme si à un instant précis, le froid s’était rappelé de son rôle et avait rattrapé le temps perdu. Lee serra les dents se demandant ce qu’il se passait. Sur le coup il était presque tombé à genoux mais avait tenu bon, il ne voulait pas se ridiculiser devant les skieurs qui passait, même s’ils n’étaient pas nombreux. En montant les trois marches devant la porte d’entrée, il sentit que son pantalon avait durci légèrement en portant plus d’attention il se rendit compte que le vêtement avait givré. Pour se rassurer il passa les mains sur son visage, rien à signaler mais bon, il n’était pas plus chaud que ses mains qu’il peinait à utiliser tant elles étaient engourdies par le froid. Lorsque sa main parcouru ses cheveux, Il put remarquer qu’eux aussi avaient givré. Il venait de découvrir le vrai gel fixation béton ! Enfin, il retira vite sa main de peur de casser ses cheveux gelés comme dans un dessin animé. Une fois chez lui, il se précipita vers la salle de bains ou il remplit la baignoire d’eau.


Allongé dans son bain, profitant de la quiétude du moment, Lee se laissa aller à une décontraction complète. Il était si bien, dans un état à la limite entre sommeil et conscience. Il se repassa le film de sa journée en tête, particulièrement la discussion avec les deux représentants divins. Quelques instants plus tard, en ressortant de l’eau, Edward fouilla son pantalon pour vérifier qui n’avait pas été victime d’une énorme hallucination ou d’un rêve. Mais il trouva bien la pièce que Gan lui avait envoyée, qui matérialisait toute la réalité de sa rencontre. Il serra la pièce dans sa main.

(Je dois en apprendre plus sur Athéna et me rendre au plus vite en Grèce. J’ai hâte de commencer cette aventure.)


...

Après avoir profité d’un bon diner familial, malgré le schéma habituel, ce repas lui remplit particulièrement le cœur. Il savait qu’il allait les quitter très bientôt, aussi la valeur de ce dîner s’en trouva décuplée.

Lee passa le reste de la soirée sur son ordinateur portable. à rechercher tout ce qu’il pouvait trouver concernant Athéna, la Grèce et Athènes. Il chercha aussi à se documenter sur cet ordre de chevalerie secret et sur le sanctuaire mais là-dessus, rien ne semblait exister. Une fois que ses parents furent endormis, il sortit discrètement de sa chambre et partit fouiller dans les affaires de son père. Il retourna dans sa chambre, le portefeuille paternel en main, il trouva en chemin sa petite sœur Carol Ann, une adorable petite blondinette de six ans qui se tenait debout devant sa chambre et qui lui demandait avec toute l’innocence d’un enfant :

«Edward, Qu’est-ce que tu fais ? »
« Chuuuut… tu vas réveiller maman ! » lui répondit-il en chuchotant
« Qu’est ce que tu fais debout ? Il est presque trois heures du matin. »
« J’ai fait un cauchemar, je n’arrive pas à me rendormir. »
« Viens ! »
Lee tendit les bras et sa petite sœur couru vers lui pour l’étreindre, il la porta, la serra contre lui quelques instant en lui murmurant des paroles rassurantes puis la ramena jusque dans son lit où il la borda.
« Edward, Tu me racontes une histoire ? »
« Non, pas ce soir Carol Ann. »
« S’il te plait !»:

« Bon d’accord, tu sais que je peux rien te refuser. »

Lee lui raconta l’histoire d’un garçon qui avait été choisi par les dieux pour protéger le monde et qui partait en Grèce pour apprendre à se servir de ses super pouvoirs auprès d’autres super-héros auprès desquels il affronterait mille dangers et combattrait les forces du mal.

Quand elle se fut rendormie Lee retourna dans sa chambre sans faire un bruit.

(Ah… Ça va me manquer tout ça…)


A nouveau seul, il prit une feuille de papier, son stylo à plume et commença à rédiger une lettre à l’attention de ses parents.

Papa, Maman.
J’ai fait une rencontre un peu spéciale, hier. Je ne peux malheureusement pas vous dévoiler grand-chose mais j’ai décidé de partir accomplir mon destin.
Il ne sert à rien d’essayer de me retenir ou de me rattraper, je serais déjà loin lorsque vous lirez cette lettre.
Surtout, ne vous inquiétez pas pour moi, je promets de vous donner des nouvelles au plus vite.
Je vous aime.
Ed.



Une fois cela fait, il se remit aux préparatifs. Il mit des affaires de rechange dans son sac à dos, Une lampe torche, la recharge de son portable, ses affaires de toilette, il laissa la place pour emporter son Pc. Puis il utilisa la carte bancaire de son père pour commander son billet Tokyo – Athènes à la date du jour qu’il devrait retirer directement à l’aéroport. Il vérifia qu’il avait bien son passeport, rangea l’ordinateur et partit se coucher pour une courte nuit, la dernière qu’il passerait ici.

18 Re: Ici à... Nagano ! le Mer 28 Sep 2011 - 0:53

lee moobye


Le lendemain, Lee prit son petit déjeuner avec tout le monde comme d’habitude, puis il prit son snowboard et sortit après avoir embrassé ses parents et sa petite sœur comme chaque matin.

En sortant, il déposa la lettre adressée à ses parents dans la boite aux lettres de l’hôtel et se dirigea directement vers les cars qui l’emmèneraient à Tokyo, il en avait pour une heure de voyage et il aurait un battement d’une demi-heure pour pouvoir embarquer dans son avion.

Edward regardait le paysage défiler en songeant à l’aventure à l’encontre de laquelle il allait, il imaginait les secrets auxquels il serait initié, les exploits dont il serait capable. Combien de temps tout cela prendrait-il ? Quand aurait-il la possibilité de revoir ceux qu’il venait de quitter ? Et puis comment allait-il s’y prendre pour trouver ce sanctuaire en Grèce ?

Il arriva à l’aéroport où il ne rencontra aucune difficulté pour l’embarquement. Après s’être installé il attendit patiemment le décollage de l’appareil, il regarda, le monde s’éloigner, puis après quelques dizaines de minutes d’inactivité, il finit par s’endormir.

Quelques heures plus tard, le garçon arrivait à Athènes. Il sortit de l’aéroport et commença à avancer droit devant. Il ne savait pas ou aller mais rester sur place ne ferait pas avancer les choses, il réfléchirait en marchant.

(Ou aller ? Par ou commencer ? Je dois me procurer un plan de la ville, de la région, même. Je dois trouver l’office de tourisme.)


Quelques instants plus tard, armé d’un plan bien détaillé de l’Attique il repartait à l’assaut de cette ville inconnue.

Après plusieurs jours à avoir posé de nombreuses questions sur le sanctuaire pendant qu’il écumait chaque rue d'Athènes, n’ayant toujours rien trouvé, il décida de se rendre au temple d’Athéna Nike sur l’Acropole, après tout c’était le temple de la déesse qu’il s’apprêtait à servir il y aurait peut être quelque chose à apprendre, des indices. Mais même là-bas, ne croisant quasiment que des touristes, il n’obtint aucune réponse. La nuit arrivant, et les badauds se faisant rares, il commença à désespérer à force de patauger dans le vide. Il s’assit par terre s'adossa au temple pour faire une pause, son ventre gargouilla, il n’avait rien mangé depuis la veille. Et sans s’en rendre compte, doucement, Lee s’assoupit.

Il se réveilla en sursaut en plein milieu de la nuit. Se releva vivement, réajusta son sac-à-dos et partit d’un pas décidé.

(Je ne sais pas si ce rêve est vraiment fiable mais c’est tout ce que j’ai !)


Edward avait rêvé qu’il volait et parcourait la Grèce, l’époque n’était pas la même, il n’y avait aucune route goudronnée, les gens étaient habillés en toge, se déplaçaient à cheval, les temples n’étaient pas en ruines, certains étaient même en construction. Puis il survola un endroit spécial caché dans la montagne, ou des guerriers portaient des armures différentes et possédaient une puissance hors du commun. C’est alors qu’il s’était réveillé décidé à partir pour l’endroit qu’il avait survolé en rêve. Il ne devait pas perdre de temps tant que ses souvenirs étaient encore frais.

Des routes avaient poussées, des bâtiments aussi, mais la topographie restait la même et elle semblait correspondre à merveille à ce qu’il avait vu.

Après avoir marché tout le reste de la nuit, et assisté en première loge du haut d’un sommet à un sublime lever de soleil, Il vit enfin ce qu’il était venu chercher, le village caché dans la montagne. Il regretta l’absence de neige qui lui aurais permis de rejoindre l’endroit plus rapidement mais il était content d’avoir atteint son but.

« Athéna, Gan, J’arrive… »

19 Re: Ici à... Nagano ! Aujourd'hui à 14:22

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum