Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La résolution d'un yakuza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La résolution d'un yakuza le Jeu 28 Oct 2010 - 11:11

Takashi


Quelque jours plus tard, Takashi profita de son temps libre pour aller dîner dans un petit restaurant appelé Yunyun. L’ambiance était au rendez-vous et cet endroit était fréquenté régulièrement par le jeune homme car il lui permettait de se changer les idées. Un fois son repas terminé, le franco-japonais paya l’addition et quitta l’établissement.

Une voiture aux vitres teintées était garée juste devant le restaurant, la portière s’ouvrit et le garçon entra dans le véhicule. Il était assis à côté d’un homme en costume noir qui lui donna une photo.

« Voici ta cible. Elle se nomme Kazama Emiko. C’est une femme d’affaire qui a réussi grâce à notre soutien mais elle refuse de rembourser sa dette depuis quelque semaines. On compte sur toi pour régler son cas. »

Sans dire un mot, Takashi ouvrit la portière et ressortit du véhicule. Avant de la refermer, il se pencha vers son interlocuteur et lui dit.

« Vous savez bien que Kira n’a jamais échoué lors d’une mission. »

Le garçon s’éloigna de la voiture et reprit son chemin. Il marcha sans s’arrêter pendant un moment mais s’arrêta en voyant un groupe de quatre apparemment hostiles s’avançant dans sa direction. La bande se figea à quelque mètres du jeune homme, ils semblaient intrigués par le fait que Takashi ne bouge plus.

« Mais c’est quoi son problème à ce mec ? Il est paralysé rien qu’en nous voyant ? Il est pathétique ce gars. Haha ah …. »

Ils s’avancèrent vers le franco-japonais avec assurance pensant qu’il était inoffensif mais ils faisaient là une grosse erreur. L’un des membres du groupe était proche du garçon et commençait à tenter de voler Takashi. Le garçon répliqua en soupirant.

« Baka … »

Cela énerva le voyou qui essaya de le frapper mais son coup rata sa cible et il fut mit ko en une seule attaque de Takashi. Puis, il regarda le reste de la bande, ces derniers semblaient pétrifiés par la vue de leur compagnon qui gisait sur le sol et le regard du jeune homme qui se tenait immobile devant eux.

« C’est quoi ça ? On dirait que ces yeux ne reflètent rien comme …. un démon … Tirons-nous ! »

La bande se dispersa en laissant leur camarade à terre. Le franco-japonais déçu par cette expérience imprévue continua son chemin jusqu’à ce qu’il arrive à un parc. Il s’assit sur un banc et observa le ciel pendant un moment. Après ces longs instants passés à avoir la tête dans les nuages, Takashi se redressa et se remit à penser à ce qu’il avait dit la dernière fois.

( Si seulement une entité quelconque pouvait intervenir en nettoyant ce monde de sa corruption. Tous ces êtres si noirs qui ne méritent pas de vivres et pourtant profitent de leur pouvoir pour supprimer des innocents. Ce qui me dégoute encore plus c’est que je suis impuissant face à cela, seul je ne peux rien. Je participe même à ce cycle vicieux où la pureté est sacrifiée pour laisser place à la corruption.)

Le jeune homme y pensa si fort qu’il laissa une phrase s’échapper de sa bouche.

« Si seulement quelqu’un pouvait m’aider à devenir assez fort pour éradiquer ce mal de cette planète … »

Le garçon resta sur le banc encore quelque instants, il sortit de sa poche la photo de sa cible et la déchira.

« Kira est mort. Il est temps que je redevienne maître de mon destin. »

Spoiler:
Camp invité : Poséidon

2 Re: La résolution d'un yakuza le Lun 1 Nov 2010 - 20:25

Amphitrite


Dieu-Modérateur
Une jeune femme s'approcha de Takashi sans que celui ci ne s'en rende compte, trop concentré à détruire une photo qui voulait dire beaucoup de choses pour lui.

Spoiler:

"Quelle énergie pour déchirer une simple photo, j'imagine que ce rituel veut dire beaucoup de choses pour toi, n'est ce pas?"

Sa voix était douce, d'une clarté parfaite, on pourrait presqu'être emporté dans un autre monde rien qu'en écoutant cette voix qui amenait apaisement et paix.

Lorsque Takashi leva la tête pour apercevoir son interlocutrice, il put voir une femme sublime, un corps élancé avec des mensurations qui pouvait rivaliser avec n'importe quelle femme de mode, elle avait les traits d'une caucasienne mais porté un habit traditionnel japonais qui tracé toutes les superbes lignes de son corps.

Les traits de son visage étaient fins et son sourire avec ses yeux pétillants d'un bleu marin, donnait toute confiance à celui qui les regardait.

"Puis-je m'asseoir Takashi?" demanda t'elle.

Sans attendre la réponse, la femme s'installa toute en grâce auprès du jeune homme, elle resta droite ses yeux ne quittant pas le jeune homme.

"Tu dois te demander comment je connais ton nom, mais la vrai question que tu dois te poser est pourquoi as tu décider de déchirer cette photo ce soir dans ce parc?"

Toujours avec un sourire resplendissant et sa voix douce, la jeune femme apportait une certaine quiétude et un certain attachement.

"Si tu peux me dire la raison et répondre à cette question, je pourrais surement pouvoir t'aider un peu..."

En gardant son sourire, et en plongeant ses yeux bleus marine dans celle de Takashi, elle se présenta:

"Je suis Selena, et je te connais Takashi, j'attends maintenant de savoir si toi tu te connais."

3 Re: La résolution d'un yakuza le Jeu 4 Nov 2010 - 17:23

Takashi


Takashi resta quelques instants à observer Séléna et souriait à son tour puis il observa de nouveau le ciel.

« Si je me connais ? C’est une bonne question même si elle vient d’un personne dont je connais seulement le nom. De plus charmante demoiselle, vous affirmez pouvoir m’aider. Je dois admettre que vous êtes parvenu à attirer toute mon attention, je vais donc trouver une réponse qui je l’espère répondra à vos attentes. »

Le garçon semblait avoir la tête dans les nuages car il réfléchissait sérieusement à l’interrogation émise par cette belle inconnue qui semblait sortir de nulle part.

( Qui suis-je ? Hum, je suis une homme qui a vécu au service d’êtres corrompus par le pouvoir et qui est déterminer à reprendre sa vie en main. Je souhaite ardemment changer ce monde envahit par ces ténèbres mais malheureusement, seul je suis impuissant. Même seul je n’abandonnerais pas et lutterais contre ce mal ! … Cette femme … Serait-ce la personne que j’attendais ? Dans le doute autant ne pas la décevoir ! … )

Tout à coup, le franco-japonais posa son regard sur Séléna fixa son regard sur le sien. Son attitude avait changé, la lueur que l’on apercevait dans ses yeux témoignait d’une détermination sans faille. C’était le regard d’un homme prêt à tout même à sacrifier sa propre vie pour défendre ses valeurs et ses rêves.

« Connaître mon nom n’est pas suffisant pour savoir qui je suis. Effectivement, je me nomme Takashi mais je suis un homme qui a pu observer et participer au mal qui torture les âmes innocentes et obscurcit ce monde. Seul, je suis peut être impuissant mais cela ne m’empêchera pas de faire tout ce que je peux pour l’éradiquer avec ou sans aide. Je souhaite que les innocents puissent vivre dans un monde en paix. »

Après une courte pause, Takashi reprit : « Voilà ma réponse. Vous aviez dit que vous pourriez peut-être m’aider. Que comptez-vous faire ? »

Le garçon resta immobile sans sourciller devant Séléna en attendant qu’elle lui apporte des réponses.
Cela ne l’empêcha pas de se questionner sur les intentions de cette dernière à son égard.

( J’espère sincèrement que c’est la personne que j’attendais. Mais quels sont ses projets ? J’ai hâte de pouvoir trouver des réponses à mes questions … )

4 Re: La résolution d'un yakuza le Dim 21 Nov 2010 - 18:56

Circé



La jeune femme sourit imperceptiblement aux dires de celui qu'elle venait voir. Si il avait déjà certaines aptitudes à maîtriser le cosmos, il avait également une certaine envie de changer le monde, ce qui n'était pas plus mal. Depuis que les dieux étaient entrés en conflit, il leur fallait des individus déterminés.

"Fufu...Eradiquer le mal ? Voici une décision bien ambitieuse...Mais dans un sens, elle me plaît, tu sais ce que tu veut. Pour reprendre ce que j'ai dit plus tôt, je te connaît. ou plutôt nous te connaissons..."

Elle marqua une petite pause, penchant la tête légèrement sur le coté, comme pour jauger celui qu'elle avait en face d'elle. La partie qui allait suivre serait plus difficile à encaisser. Mais il devait en passer par là. Accepter l'inacceptable pour n'importe qui d'autre. Telle était la clé pour se sublimer.

"Je vais te confier quelque chose. Alors que les humains s'agitent ici bas dans leur petite existence sans but, il existe des individus qui ont une destinée. Une vraie, pure et grande. Ce sont des dieux...Les dieux de l'Olympe n'ont jamais quitté des yeux les hommes et chacun désire imposer sa vision du monde. J'appartiens à l'un de ces dieux. Poséidon est mon maître. Le puissant seigneur des océans et des mers estime que l'humanité doit être lavé des pécheurs qui l'habite...C'est difficile à admettre pour toi, je sais...Mais je ne suis pas folle, rassure toi..."

Sans qu'il sache comment elle disparut de sa vision pour se retrouver instantanément derrière lui, lui soufflant la suite aux oreilles.

"Comme tu peux le voir, nous autres, serviteurs divins, somment capable de faire exploser notre potentiel et accomplir des choses fabuleuses, inaccessibles au commun des mortels...Et nous voyons en toi, l'un de nos élus. Tu as en toi ce potentiel qui te permettrai d'accomplir ces choses, que peu de gens sur cette Terre est capable de maîtriser...Tu est digne de venir dans nos rangs..."

Takashi était réceptif, elle le sentait également motivé. Le tout était de savoir si il allait oser sauter le pas.

5 Re: La résolution d'un yakuza le Mar 23 Nov 2010 - 19:10

Takashi


Après ces révélations, Takashi prit le temps de réfléchir en prenant appui sur ses genoux avec ses coudes, la tête soutenue par ses mains.

( Cette histoire est incroyable ! Alors les dieux de la Grèce antique existent bel et bien et continuent de gouverner notre monde. J’ai peine à y croire … Malgré ça, je ne pense pas que Sélèna ait une quelconque raison de me mentir. Cette charmante demoiselle ne peux pas avoir de mauvaises intentions à mon égard. )

Le franco-japonais prit un air plus sérieux, les sourcils froncés, il continua de méditer sur la situation tout en restant imperturbable.

( Dire que le dieu des océans, Poséidon, souhaite me recruter et que je fais parti des rares élus dignes de le rejoindre. Comment refuser une chance pareille ! De plus, en refusant d’éliminer ma cible ma cible je serais mis à mort par le clan Seikan. On dirait que je ne peux plus faire marche arrière …)

Tout à coup, le visage du garçon sembla devenir serein.

( Je vais enfin être libre de ce sombre destin et je serais en mesure de débarrasser ce monde du mal qui l’obscurcit sans cesse. Quand je pense que celui que j’attendait était en fait un dieu, moi-même je ne m’y attendais pas. Poséidon veut nettoyer ce monde de l’impureté qui le souille et il veut que je rejoigne ses rangs. Cette occasion est inespérée, je vais pouvoir accomplir mon but tout en ayant l’honneur de servir un dieu ! Il n’y a plus à hésiter.)

Takashi se leva du banc et fit quelque pas tout sans dire un mot, puis, il s’arrêta et éleva la voix :

« Il n’y a pas si longtemps, je participais à la corruption de ce monde tout en étant impuissant face à elle. J’ai même affirmé que je suivrais celui ou celle qui m’aiderais supprimer ce mal jusqu’à la mort et même au-delà. »

Le garçon se tourna alors vers Selenga et lui donna sa réponse tout en la fixant du regard. On y voyait une détermination sans faille et le doute n’y était pas présent.

« Sélèna, j’ai pris ma décision. Je l’avoue, l’histoire que tu m’a raconté au sujet des dieux paraissait irréaliste au début mais je ne reviendrais pas sur mon choix et j’ai décidé de te croire. Je suis prêt à te suivre et rejoindre les rangs de Poséidon. Je jure de ne jamais vous décevoir, vous pourrez toujours compter sur moi en tant que futur allié. »

6 Re: La résolution d'un yakuza le Mer 24 Nov 2010 - 16:46

Circé



Séléna écouta la réponse que le jeune garçon lui donnait et ne put réprimer un sourire. Il était prêt. Il ne reniait pas son passé et voulait désormais se tourner vers l'avenir. Un choix judicieux. Elle rejeta ses longs cheveux en arrière, le toisant de ses yeux océans en souriant.

"Tu as pris la bonne décision, Takashi...Bientôt le monde changera. Et tu feras partie de ceux qui contribueront à ce changement, j'en suis persuadée..."

Elle bondit, sa robe virevoltant dans le vent, atterrissant en douceur sur la haute branche de l'arbre, tout en riant de son petit rire cristallin.

"Je vais te mettre sur la voie sur la marche à suivre. Vois-tu, Poséidon est le maître des océans. Il te faudra trouver son sanctuaire, là où tu recevras ta formation. Cette épreuve fait partie de la formation. Il faut impérativement être initié à une certaine chose afin de pouvoir trouver cet emplacement de manière physique...Cette chose, on l'appelle le cosmos..."

Elle croisa les jambes tout en penchant sa tête sur le coté.

"En fait, c'est ce cosmos qui me permet de faire des actions comme sauter très haut, aller très vite ou même frapper très fort. C'est l'étincelle qui enflamme le tout. Et tu possèdes ce cosmos. Mais tu n'en est pas conscient. Il te faudra t'exercer. Je te conseille de te rendre en Grèce, c'est le berceau des dieux. Tu feras des recherches sur ce qui te semble bon...Fais un bon voyage, Takeshi. On se reverra dans le sanctuaire sous marin. Si tu y parviens, tu n'auras qu'à me demander..."

Et la silhouette de la jeune femme disparut dans la nuit, quelques feuilles tombant de la branche, seuls témoins de la véracité de ce qui venait de se passer.

7 Re: La résolution d'un yakuza le Jeu 9 Déc 2010 - 20:55

Takashi


(Hé bien, cette chère Sélèna ne perd pas son temps. Mais tout de même, quelle vitesse ! Pourrais-je accomplir de telles prouesses quand j’aurais découvert ce cosmos qui sommeil en moi ? Elle m’a affirmer que j’y parviendrais si je me rend en Grèce. On dirait que mon chemin est tout tracé.)

Le franco-japonais se dirigea alors vers la sortie du parc. Mais une fois arrivé, le garçon s’arrêta.

(Malheureusement j’ai certaines affaires à régler avant de partir pour la Grèce.)

Le jeune homme quitta le parc et continua son chemin. Apparemment, il se dirigeait vers le quartier des affaires.

Quelques minutes plus tard, Takashi se trouvait à l’entrée d’un immeuble luxueux. Il entra et prit l’ascenseur. Le garçon s’arrêta devant l’une des portes du bâtiment. On pouvait lire Kazama Emiko sur l’étiquette située près de la sonnette. Personne ne répondait, le franco-japonais tendit l’oreille mais il ne perçut aucun bruit venant de l’autre côté. Il sortit alors une partie de la photo qu’il avait déchiré plus tôt puis après avoir écrit quelques mots dessus, il la glissa sous la porte avant de repartir.

Il restait une dernière affaire à régler, le clan Seika. Takashi se dirigea alors vers sa dernière destination. Seulement, arrivé devant l’entrée, il aperçut Honoka. Il se rapprocha de la jeune fille et lui remit le bandeau que Seika Tatsuya lui avait donné.

« Le clan Seika n’aura plus la joie de m’avoir dans ses rangs, et je vais quitter le pays. »

Honoka semblait déçu par la déclaration du franco-japonais et elle n’osa pas le regarder dans les yeux.

« Te reverrais-je un jour ?… »

Takashi s’éloigna de la jeune fille sans lui répondre.

Honoka semblait paralysée pendant quelques secondes puis elle éleva la voix.

« Répond moi, Kira !… »

Le jeune homme l’interrompit et lui répondit sans se retourner.

« Je me nomme Takashi et nous nous reverrons si le destin en décide ainsi. »

La jeune fille était surprise par la réponse du garçon mais elle remarqua que ce dernier lui fit un signe de la main.

« Sayonara Honoka chan … »

Elle serra le bandeau dans ses main, son regard était emplit de tristesse. Un bruit provenant du bandeau la fit réagir. Cela ressemblait à du papier qui se froissait. Elle regarda le bandeau de plus près et y trouva la moitié d’un photo, elle la saisie et analysa le dos de l’objet.

On pouvait y lire : Chère Honoka, une fois que j'aurais accompli mon devoir et atteint mon but je reviendrais te voir. Je te le promet.

La jeune fille pleura de joie après avoir le message laissé par le jeune homme.

Takashi était maintenant assez loin du manoir Seika et le jeune homme souriait.

(En avant pour l’aéroport. Il est temps de partir pour la Grèce !)

8 Re: La résolution d'un yakuza le Ven 17 Déc 2010 - 20:52

Circé


Tu peux continuer ici

9 Re: La résolution d'un yakuza Aujourd'hui à 14:27

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum