Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Contexte de l'univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Contexte de l'univers le Jeu 4 Nov 2010 - 21:25

Zeus


Contexte de l'univers

a) Background


INTRODUCTION


- Le Vieil Ermite –
" Un jour, j'ai lu dans un de mes nombreux livres, une histoire qui nous concerne tous. C'est la vie qui est en jeu. Ecoute la légende des Chevaliers du Zodiaque...
Dans l'immensité de la galaxie brille une petite planète, objet de toutes les convoitises, la Terre. Les Dieux et leurs vaillants serviteurs doivent la protéger des esprits du mal. Des guerriers indomptables ont juré de préserver la paix et de défendre les libertés.

Depuis la nuit des temps de nombreux soldats sont tombés au combat pour faire triompher leur juste cause. Aujourd'hui encore, la planète est menacée par les ténèbres. Les Dieux doivent reprendre le sceptre de la justice, et s'allier afin de se dresser contre l'envahisseur. Ils se réincarneront un jour et se lanceront dans la bataille aux côtés de leurs meilleurs défenseurs aux armures étincelantes : les Chevaliers du Zodiaque…
"



- Le Disciple –
Mais qui sont ces Dieux dont on parle tant ?

- Le Vieil Ermite –
"Et bien, vois-tu, il y a de cela fort longtemps, les déités se partageaient le monde. Chacune devait protéger sa parcelle de territoire. Et c'est ainsi que sur le continent, la grande protectrice est la déesse de la justice et de la guerre, Athéna. Sa demeure s'appelle le monde terrestre. Les 3/4 restant de la planète est le monde des eaux, domaine du dieu des eaux et des océans, l'empereur Poséidon. Le monde souterrain est attribué au Dieu des trépas et des enfers, Hadès. Pour finir, le monde céleste est entre les mains du Dieu des Dieux, Zeus. Mais il ne faut cependant pas oublier les autres… "

- le Disciple –
"Pourtant, il y eut de nombreuses guerres qui ont ravagé nos terres. Pourquoi la paix n'a-t-elle pas été préservée ? "

- le Vieil Ermite –
"Tu sais, les hommes sont ce qu'ils sont. Les Dieux sont présents pour essayer de maintenir l'équilibre mais il arrive qu'ils se disputent et entrainent avec eux les peuples. C'est un phénomène courant dans les grandes familles. C'est aussi pour cela que les ordres de chevalerie ont été créés. Afin d'amener les peuples à s'entendre. Pour l'instant les dieux sont calmes, mais certaines minorités attisent les haines. Et je crois sincèrement que si une abomination venait à s'abattre, elle viendrait d'un groupuscule opérant dans l'ombre. Beaucoup croit défier les Dieux. Il est malheureux qu'on s'en prenne à notre bonne vieille planète."

- Le Disciple –
"Mais alors, les dieux n'étaient pas totalement en tord lors de guerres incessantes : invasions barbares, guerre de cent ans, révolutions, guerres mondiales ? "

- Le Vieil Ermite ––
" Tu peux ajouter à cette longue liste : épidémies, séisme, raz-de-marée et terrorisme... Souvent oui, mais ils n'y sont pas toujours pour quelque chose. L'ordre des chevaliers est là pour essayer de comprendre. Si tu savais comme il est difficile de comprendre ce que pense un Dieu...

Pour l'heure il est temps de dormir un peu, l'étoile nous guidera vers une des réponses
".






Les Chevaliers du Zodiaque
le Jeu…

Les Chevaliers du Zodiaque (lisez CDZ) est un jeu de rôle qui vous transportera dans un monde étrange et inquiétant, à l'orée d'une ère apocalyptique. Vous incarnerez un preux chevalier et vous porterez une somptueuse armure qui préserve la justice et la survie de l'humanité. Enfin… C'est à vous de juger…

Vous évoluerez dans des contrées où le polythéisme gréco-romain a perduré. Vous adulerez une des divinités principales du panthéon. Vous combattrez auprès d'Athéna, de Poséidon ou d'Hadès ou encore d'autres.

Ne vous rebutez pas en pensant à l’anime ou au manga. Il est évident que ce JDR est inspiré de ces deux standards mais d’autres affaires se jouent pour le contrôle absolu.

Le monde dans lequel nous vous convions, n'est pas la simple querelle des déités qui anime la Terre. Chacun des dieux ou déesses a un rôle de maintien du monde. Des fois trop ambitieux mais l'équilibre doit être préservé. De plus les missions auxquelles les chevaliers sont invités agissent dans la vie des hommes au quotidien. Le but d'un scénario, pour illustrer, n'est pas seulement d'aller défier la communauté chevaleresque adverse.

Il existe une entente "cordiale" entre les chevaliers de chaque clan. Que ce soit Athéna, Hadès ou Poséidon. Le médiateur étant Zeus lui-même et en personne, enfin il paraît. De plus, dans le background général, les chevaliers ne connaissent aucunement les réincarnations des Dieux, ils idolâtrent une divinité, et ont pris connaissance des confréries chevaleresques le plus souvent par pur hasard. En effet, l'humanité pense que les chevaliers sont des légendes. Les gens savent que des milices s'activent sur le monde, on les attribue volontiers aux chevaliers d'Athéna mais ce n'est pas forcément le cas, car la police ou l'armée existe toujours.

La plupart du temps les chevaliers vivent cachés. Et ils ont une vie de famille des plus anodines qui leur confère leur humanité. Et de ce fait, nous pouvons vous dire que chacun des personnages a sa propre personnalité qui évolue au fil des scénarii. Le chevalier ne combat pas incessamment. Il a une vie personnelle. D'ailleurs le background de chacun a un impact sur l'histoire.


Je pense que CDZ aura sa place parmi vos livre de rôliste car je l'amène de façon complètement différente de ce que vous connaissez de l'anime. C'est un monde riche totalement ancré dans le présent. Seulement la religion principale est le polythéisme grec.


b) Hyper-Mythe

La Légende Perdue des Chevaliers du Zodiaque

Au commencement était le Néant. Puis vint le Big Bang, l'apparition de l'expansion perpétuelle de l'univers. Un jour, le Big Will, symbole de la Force Spirituelle, s'est révélé au monde. Des éclairs de lumière se sont répandus à travers le cosmos, donnant un semblant d'âme à tout ce qu'ils touchaient. C'est l'explication selon les Chevaliers du Zodiaque de l'influence des astres sur le destin des hommes : ce ne sont pas de simples corps sans vie mais des esprits qui communiquent avec le nôtre... Le Big Will est appelé Volonté Divine en japonais, et la compréhension de son essence réelle est bien au delà de nos possibilités. D'après l'Hyper-Mythe (la Mythologie des Chevaliers du Zodiaque, qui serait en fait un mélange de toutes les mythologies et religions terrestres), tout homme qui réussira à unir son esprit avec la Volonté Divine deviendra un dieu. Ce fut le cas de Bouddha, qui voici deux millénaires réussit à atteindre le Nirvana au bout de décennies de méditation, ou encore de notre Christ, qui est en quelque sorte la réincarnation de son propre père.

L'époque des dieux

Seules trois divinités sont d'origine non pas terrestre mais spirituelle : Gaia la Terre, Ouranos le Ciel, et Pontos l'Océan. Zeus, Hadès et Poséidon furent les trois premiers humains à éveiller leur conscience au Big Will et à être adorés comme des dieux. Ils s'attribuèrent ainsi respectivement le commandement de la Terre, du Royaume des Morts et des Océans. La Volonté Divine peut être considéré comme un Neuvième Sens, quelque chose au delà des huit premiers sens, qui les englobe tous... Un dieu possède donc le fameux Septième Sens, mais aussi le Huitième (l'Arayashiki), qui lui permet de se rendre au Royaume des Morts sans en devenir un sujet.

Ces dieux ont, de par leur maîtrise du Big Will, acquis une âme immortelle, mais leurs corps restent mortels. Ils doivent donc se réincarner régulièrement, tout les 250 ans environ, mais aussi s'éveiller à nouveau à la Volonté de Dieu.

Zeus se réincarnera-t-il donc bientôt dans ce monde ?… Aucune trace du Dieu des Dieux ?… Et pourtant il est bien présent... La légende dit qu'un jour il a disparu en laissant à Athéna le soin de protéger la Terre à sa place. Il est également dit qu'on comprendra le sens de la vie le jour où l'on saura la raison de ce départ. En tout cas, même si ce n'est pas dit, il est très clair que Zeus s'est réincarné... Puis il a de nouveau disparu pour régner dans les Cieux.


Les Guerres Saintes

Les Guerres Saintes sont des conflits opposant les dieux entre eux, et à travers eux les hommes... Le premier à s'énerver contre tout le monde fut Poséidon. Bien décidé à conquérir la Terre entière, il réunit les meilleurs guerriers des sept océans de la planète et les nomma Généraux de son armée de Marinas. Il leur offrit les Scales (ou écailles), des armures d'origine inconnue (c'est probablement lui qui les a créées) dont les formes inspireront plus tard (et non pas le contraire) la naissance des animaux fabuleux des océans tels que les sirènes, Scylla ou le Kraken... Elles sont constituées d'Orichalque, un métal qui selon une légende sur les Sélénites serait issu d'un météore originaire de Saturne qui s'écrasa jadis sur le continent de


l'Atlantide, et qui permettait de forger des armes rendant invincibles. La guerre éclate. Les hommes se font battre à plate couture, Athéna refusant de les laisser utiliser des armes... Tous les guerriers valides tombant un à un, il ne reste plus pour finir que les adolescents pour sauver la Terre (c'est en souvenir de cet état de fait que par la suite seuls des adolescents seront appelés à devenirs Chevaliers)... Athéna ne veut pas les voir souffrir et se résout au moins à les équiper d'armures...


Aidés de leurs armures, les Chevaliers repoussent les Marinas jusqu'aux océans. Outré, Poséidon réunit ses serviteurs au sein de son temple géant situé sur le continent de l'Atlantide. Athéna y envoie huit Protecteurs (chevaliers de grade 3, Chevalier d’or) qui vont se charger de détruire le temple, de vaincre les Marinas et en profiter pour envoyer le continent entier au fond des eaux ! Athéna scelle alors l'esprit de Poséidon au Pôle Nord, et y envoie des Chevaliers chargés de maintenir la situation en l'état. Ceux-ci ont fini par s'établir, oublier leurs origines et devenir les Guerriers Divins d'Asgard... Pour en finir sur Poséidon, après son prochain réveil il établira son nouveau temple au pied du Cap Sounion, en Grèce, au fond de la Méditerranée. Son pilier central symbolise d'ailleurs cette mer.


La légende est née

Sept générations plus tard, Athéna fait ériger douze temples au voisinage d'Athènes, qu'elle réunit sous le nom de Sanctuaire. S'ensuivra une ère chaotique, au cours de laquelle Athéna et ses Chevaliers seront confrontés aux Géants (cette bataille sera appelée Gigantomachie). La déesse elle-même devra intervenir pour vaincre le dernier d'entre eux, Encelade, en le faisant prisonnier sous la Sicile. La même légende précise d'ailleurs que l'Etna est l'orifice par lequel s'évacue le souffle de feu du Géant... Selon une autre légende, ce n'est pas Encelade qui est prisonnier de la Sicile mais Typhon, vaincu autrefois par Zeus.

Après cette guerre, les Chevaliers seront confrontés au dieu Arès, ami d'Hadès. Ce dernier combat fut de loin le plus éprouvant... Arès, épaulé par ses quatre armées de Berserkers, c'est le nom de ses Chevaliers, parvient à faire douter d'eux-mêmes les 58 Chevaliers alors en "activité ". Athéna devra se résoudre, pour la première et dernière fois, à laisser le Chevalier de la Balance utiliser les armes d'Orichalque de son armure... Les Chevaliers pourront ainsi repousser Arès jusque dans l'Hadès, ce qui donnera peut-être lieu (l'Hyper-Mythe ne donnant pas de précisions à ce sujet) au premier conflit indirect entre Athéna et Hadès... Un Hadès qui sera blessé, mais pas plus, par un certain Chevalier...


En route vers l'Hadès...

Quelques 25 décennies plus tard, les siècles voient le retour du maître des Ténèbres sur Terre... Hadès déclare ouvertement la guerre à l'humanité, par simple dégoût envers notre espèce. 79 armures avaient alors trouvé leur propriétaire... Le plus gros chiffre jamais atteint dans l'histoire des Chevaliers d'Athéna. Pourtant, presque tous s'inclineront devant la puissance des envoyés d'Hadès, les Spectres, bien à l'abri dans leurs sombres armures, les Surplis. De ce terrible combat, seuls deux Chevaliers sortiront vivants : l’un d’eux fut désigné comme nouveau Grand Pope, et l’autre chargé par Athéna de surveiller du haut des Cinq Pics la tour dans laquelle les âmes des 108 Spectres ont été enfermées...



Alliance et allégeances

Les éternelles conflits entre les divinités, oscillant entre rancœur, jalousie et traîtrise, insufflèrent la Colère Divine de Zeus. Il les réprimanda, et leur barra l’accès à Elysion, non seulement à Hadès, Poséidon et Athéna, mais aussi à toutes les autres divinités, les condamnant à ne vivre que sur Terre parmi les hommes car ils ne valaient pas mieux qu’eux. Avant cela, Zeus leur fit signer un pacte, la Confédération de Délos, stipulant que leur première préoccupation ne devait être que de faire régner la paix dans le monde. C’est ainsi que nous vîmes Hadès enfermé son corps divin quelque part en Elysion, afin de le protéger, se jurant de le retrouver un jour. C’est ainsi que Poséidon s’établit au Cap Sounion, proche d’Athènes, se jurant quil se vengerait d’Athèna. C’est ainsi que Zeus déplora qu’il en faille venir à cette sentence. Il choyait sa fille Athéna, mais la sanction devait être la même pour tous. Athéna lui confia qu’elle protègerait la Terre tant que ses forces divines lui permettraient. Puis Zeus disparut de la nuit des temps, effaçant des mémoires la destinée des Dieux. Seul le souvenir de la Confédération de Délos réside dans leur esprit…

Historique Connu Grèce : Antiquité…

Au temps où les dieux et les déesses vivaient sur Terre, les reliefs se formèrent et chacun était ravi de ce qu’il venait de produire. Puis les villes se sont bâties, et chacun des dieux se glorifiaient de telle ou


telle cité. Ainsi dieux et déesses se répartissaient le territoire. Cependant s’en suivirent les jalousies et convoitises. Ainsi les hommes devaient satisfaire les caprices divins.

Nombreuses guerres ont causé la mort de milliers de soldats, on les appelait Guerres Saintes. Tous défendaient avec bravoure leur patrie sous l’égide de leur déité. Et c’est ainsi, que certains furent repoussés, d’autres conquièrent les territoires. Zeus intervint une dernière fois. Trop d’hommes mourait, la Terre était malade. Le Dieu des Dieux répartit alors les terrains aux divinités les plus puissantes. Le monde souterrain fut confié à son frère aîné, Hadès, le monde des eaux et des océans à son autre frère, Poséidon, le domaine de la lune et de la nuit à sa fille Artémis, et le monde de lumière et du soleil à Apollon et la terre à la plus choyée de ses filles, Athéna. Les ardeurs divines se calmèrent quelque peu. Mais le mauvais exemple avait été donné aux hommes. Ceux-ci continuaient leurs guerres assassines. Les Dieux décidèrent de quitter les hommes mais « Délos » le leur interdisait, ils abandonnèrent donc leur enveloppe charnelle, et errèrent en esprit sur le monde. Seule Athéna essaya de métriser ce feu. C’est ainsi que la 1e grande cité civilisée vit le jour. Elle avait pour nom Athènes.



La Suprématie de la Grèce

Sous l’antiquité, le Grèce a rayonné, elle acquit une puissance phénoménale. Tant au niveau social qu’au niveau militaire. Tant au niveau économique, qu’au niveau culturel. Tant au niveau politique qu’au niveau mondial. L’empire grec fut avancé.

Elle souffrit tout de même d’un autre empire, celui de Rome. Des rivalités s’engagèrent. Toutefois Athènes établie des liens entre les deux pôles sur tous les niveaux. A peine une amitié s’installa que Rome succomba aux invasions barbares. De ce fait Athènes se trouva affaiblie. A force de prospérité, dieux et déesses s’enviaient. Mais certains s’allièrent avec la déesse de la justice et de la guerre. Athéna n’avait que trop d’aisance sur la Terre.

Après cette nouvelle Guerre Sainte, les peuples contemplent de nouveau l’histoire de la Grèce. Et l’hellénisation des peuples commencent. L’école d’Athènes, alors ouverte qu’à une certaine élite du peuple, ouvre à nouveau ses portes mais cette fois-ci au monde entier. L’ère helléniste est lancée. La suprématie d’Athènes se porte alors sur le monde terrestre.

Ainsi, la Grèce se nourrissait des époques les unes après les autres. Même si certains mouvements politiques ou religieux causaient quelques désagréments, parfois très douloureux, la paix fut toujours maintenue. Les esprits de vengeance, de toute manière, seront toujours présents. Athènes s’installe dans une prospérité qu’elle tente de faire partager au monde. Et cependant, d’autres Guerres Saintes ont eut lieu (à noter la date de 1755), mais jamais Athènes ne tombait. Cependant, elle faillit s’écrouler lors des Guerres Mondiales mais ce fut sans compter le regroupement des peuples et des ordres chevaleresques.



Guerres Mondiales :

Un rôle illustre
L’équilibre intérieur et extérieur de la Grèce fut sérieusement troublé par la Première Guerre Mondiale et par ses conséquences. La crise a commencé par un véritable « schisme » intérieur entre, d’une part, les forces conservatrices qui, proches de la couronne et orientées vers les forces centrales, politiquement parlant, préconisaient la neutralité dans le conflit mondial et , d’autre part, les forces libérales qui, tournées vers l’Entente, préconisèrent la participation à la guerre. Les partis n’arrivaient pas à s’entendre. Par deux fois, le roi Constantin fit démissionner le représentant du parti libéral, Eleuthéros Venizélos. Tout aboutit à une révolte de l’armée et à la formation d’un gouvernement provisoire à Thessalonique.

La Grèce resta coupée en deux jusqu’au moment où Venizélos, soutenu par les troupes alliées, entra à Athènes et prit le pouvoir. Le roi Constantin chassé, la Grèce amena sa puissance militaire auprès des troupes alliées et prit part à la grande offensive balkanique du 15 septembre 1918. La Grèce fit basculé les forces ennemies.

Lorsque les conflits européens éclatèrent de nouveau 22 ans plus tard, la Grèce entra en guerre sur l’instant, car l’Italie s’en prenait à ses terres. Dommage pour elle, car militairement la Grèce était à son apogée. Puis les russes ont entrepris de gagner du terrain. C’est alors qu’une entente avec la Grande-Bretagne prit place. Les russes devaient défendre sur deux fronts et préférèrent s’allier aux grecs. L’Allemagne fut mise en déroute. La Grèce récupère la totalité de son territoire en février 1945. Suite à cette succession de victoires, la Grèce en ressort encore grandie. Puis elle s’établit démocratiquement.

Le pays réussit, après la reconstruction de l’Europe, a mettre en place une unité européenne. En 1968, elle devient la première puissance européenne. Athènes obtient le siège principal de l’union en 1985.

Cependant, certains méfaits des deux guerres taraudent les parlements. La Grèce est puissante,


mais attise toujours les haines des envieux qui ne comprennent pas comment Athènes est telle qu’elle est maintenant. Alors, pour palier aux éventuelles oppressants, Athènes entraine son armée, mais elle sait qu’elle pourra compté sur les ordres de chevalerie. Elle préfère les avoir sous la main, juste au cas où… Et seulement, d’aucun ne pourra dire s’ils existent vraiment Le monde actuel est criblé de blessures qui ne guériront jamais. Des conflits émergent un peu partout. Athènes reste sur ses gardes.


Historique Mondiale
Les Guerres Saintes


- XVe siècle avant notre ère -
Disparition brutale de la Civilisation Crétoise. Sans doute les Achéens

- XIIIe siècle avant notre ère -
Ie Guerre Sainte : Troie. Agamemnon entreprit une expédition en Asie Mineure. Troie résistait. Troie fut prise.

- XIIe siècle avant notre ère -
Les Doriens, venus du nord détruise la civilisation Achéenne. Morcellement de la Grèce.

- XIe siècle avant notre ère-
IIe Guerre Sainte : les Guerres Intestines. Conflit entre les différentes petites royautés sur le territoire de la Grèce.
Mise en place d’une politique commune : Le roi au dessus du Concilium composé de grandes familles ou de Clans puis le peuple.

- Xe au VIe siècle avant notre ère -
Expansion du territoire et colonisation sur l’ensemble du pourtour méditerranéen, du Pont-Euxin (Mer Noire) jusqu’aux rivages de l’Espagne en passant par l’Asie Mineure. On parlait des douze colonies. Adoption de l’alphabet phénicien.

- VIe siècle avant notre ère -
Apogée de Sparte la guerrière. Création de la ligue Péloponnésienne après la conquête de l’Arcadie et de l’Argolide.

Suprématie d’Athènes, la démocrate. Création d’un Empire maritime.

- Ve siècle avant notre ère -
Guerres Médiques. Darius, le Grand Roi grec d’Asie veut soumettre sa politique aux Grecs d’Europe

A la seconde Guerre Médique, Xerxès, successeur à Darius, entra en Athènes qui était vide de ses habitants. Effrayés les Athéniens avait quitter les lieux. Ce sont les Spartiates qui s’opposèrent au grec d’Asie, les Perses. Ils s’unirent aux Athéniens et entreprirent une guerre navale. La flotte Grec était puissante. Elle réduisit à néant les Perses. Seulement Sparte et Athènes ne surent pas restées unies.

En 470 Athènes rejoignit la Confédération de Délos, alliance perpétuelle entre les cités de l’Ionie et des îles de la mer Egée, afin de lutter contre les perses. Sparte resta jalouse et ingrate.

IIIe Guerre Sainte : Les Guerres du Péloponnèse s’engagèrent. (431 à 404). Sparte déclara la guerre à Athènes. Fatale pour Athènes, elle chuta des suites de l’expédition de Sicile par Alcibiade, qui fit détruire majeure partie de la flotte Grecque. Sparte eut donc tout pouvoir sur la Grèce entière.

- IVe siècle avant notre ère -
Suprématie de Thèbes qui délivra la Grèce de l’emprise Spartiate. Le « Bataillon Sacré », composé de 300 jeunes gens fut créé avec l’aide d’Athènes.

Suprématie de la Macédoine et restructuration de la Grèce. Alexandre le Grand a bâti un empire. L’Empire Macédonien s’étend sur près d’Europe à l’Inde.

- IIIe siècle -
Démembrement de l’empire. De nouvelles contrées se construisent : Egypte, Syrie et de nouveau la Grèce.

Athènes se souleva contre les Macédoniens.

IVe Guerre Sainte : les Guerres Puniques. Athènes regroupa avec elle nombreuses citées (Corinthe, Mégare, Némée, Mycènes, Delphes, Eulessis, Marathon, Platée, Leuctres, Chéronnée, Elatée). La Ligue Achéenne ainsi formée poussa hors des terres grecs les Macédoniens.

Nouvelles alliances, notamment celle avec Rome pour conquérir le territoire macédonien. A la fin de la Guerre Punique, Rome fit proclamer Athènes maîtresse de la Grèce. La prospérité a perduré.

- Ier siècle de notre ère -
Ve Guerre Sainte : l’avènement d’une nouvelle religion : le Christianisme.

- IVe au Xe siècle -
VIe et VIIe Guerre Sainte : invasions barbares : successions de guerres incessantes dont la bataille des Balkans dont le cœur est Byzance.




Le Pape se proclame chef de toutes les religions et de tous les édifices religieux.

- XIe siècle -
Résurgences grecques et hellénisation.

- XIIIe siècle -
VIIIe Guerre Sainte : Prise de Constantinople (1204). Impérialisme religieux déchiré. L’hellénisation a séduit les peuples.

- XIVe au XVIIe siècle -
Batailles religieuses entre Polythéistes, Chrétiens, Orthodoxe et Musulmans. Byzance toujours au cœur du conflit recueille en ses quartiers nombreux phanariotes, anciens patriotes de la Grèce. Un soulèvement permet de faire éclater les différentes religion. Les Phanariotes occupèrent dès lors des postes importants dans les diverses grandes villes et redonnèrent à Athènes, toute l’aisance d’antan. Ils ont réussi à démanteler les réseaux religieux et à faire valoir leur culte. (IXe et Xe Guerre Sainte)

- XVIIIe siècle -
L’Europe est en proie à une redoutable confirmation des opinions et de la place sociale de chacun des hommes. Les Grecs ont un contrôle sur pratiquement tout mais ils oublièrent souvent leurs peuples. Tout a commencé par le tremblement de terre de Lisbonne (1755). L’Europe est en émoi, les peuples comprennent qu’ils ont une vie précaire. Ils se révoltent contre les autorités afin d’améliorer leurs droits sociaux.

XIe Guerre Sainte : Révolution Française, Révolution Grecque, Révoltes Baltiques, Empire Français, etc.

- XIXe siècle -
Grèce est un Etat à part entière.

- XXe siècle -
XIIe Guerre Sainte : 1e et 2e Guerre Mondiale

Grèce, fondatrice d’une Unité Européenne, acquiert en la ville d’Athènes (1985), le siège de l’Union.

1993 : Athènes 1e Puissance Européenne, rivale des Etats-Unis.

2002 : Unité des Forces Internationales, UFI. Accord de Tokyo. Japon, Etats-Unis, Russie et Grèce allient leurs forces militaires.

Contexte :
Les années 80 eurent leur lot d'évènements. Aucun cependant n'eut autant d'impact que la découverte assez inattendue aux alentours d'Athènes de deux jeunes gens partis faire des clichés photographiques, le 6 juin 1987. Tombant dans une grotte, ils eurent la stupeur de voir des traces d'un bleu azuréen sur les murs. Appelés sur place, les autorités compétentes constatèrent la présence de quartz et après analyse du matériau inconnu, l'étonnement atteignit des sommets. C'était de l'or. Une variété incroyable d'or naturellement bleu. Bientôt des tunnels entiers furent creusés, la mine d'Athènes étant un véritable gruyère.

Suite à la découverte de l'or bleu - ou or grec comme il fut appelé - la ville d'Athènes se développa considérablement, boostant l'économie du pays. Les plus fortunés s'arrachaient les bijoux et les décorations de toute sorte. Les ressources ainsi drainées par le commerce servirent en grande partie à développer les armées, laissant également une petite partie pour le tourisme. Le premier ministre eut un jour l'idée de reconstituer certaines "merveilles du monde" qui étaient sur le territoire grec, comme la statue chryséléphantine de Zeus à Olympie, celle d'Athéna à Athènes, le colosse de Rhodes...

La Grèce avait retrouvé son faste et son éclat d'antan. Tout le monde accourait pour acheter sur place des bijoux helléniques, goûter l'or liquide de l'huile d'olive ou se faire photographier devant les monuments resurgis du passé. Avec le renouveau des temples, le polythéisme revint à la mode et le culte des dieux Olympiens renaquit dans le coeur des grecs. Les dieux de nouveau vénérés, l'étincelle était faite et progressivement, les olympiens redescendirent sur Terre. Pour le bonheur ou le malheur des Hommes ?....



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum